CAPRICORNE ou LONGICORNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom donné aux insectes coléoptères appartenant à la famille des Cérambycidés et caractérisés par un corps allongé et de longues antennes.

Classe : Hexapodes ; ordre : Coléoptères ; famille : Cérambycidés.

Faciles à reconnaître grâce à leurs longues antennes qui peuvent dépasser la longueur de leur corps, les Cérambycidés, appelés couramment capricornes ou longicornes, sont représentés par quelque 30 000 espèces. Leurs yeux sont souvent échancrés pour permettre l'insertion des antennes. Ce sont des insectes d'une taille généralement moyenne à grande. Le plus grand d'entre eux, qui est le plus grand coléoptère du monde, est le titan (Titanus giganteus) du Brésil et de la Guyane, avec ses 22 centimètres de longueur. Le plus petit, Gracilia minuta, vivant en Europe, n'excède pas 2,5 millimètres. Les Cérambycidés vivant en France, un peu moins de 250 espèces, sont, pour la plupart, de petite taille (environ 10 mm) et habitent en général sur les fleurs d'Ombellifères et d'Alliacées ; les espèces les plus grandes (55 mm) se trouvent sur les troncs des arbres.

Le développement larvaire des longicornes s'étale sur plusieurs années et s'effectue dans une partie végétale bien spécifique suivant les espèces : racine, branche, tronc... Les larves sont généralement xylophages, ne s'attaquant qu'au bois fraîchement mort. Les espèces capables de se nourrir des menuiseries sont très rares. La plus célèbre en Europe, le capricorne des maisons (Hylotrupes bajulus), a pratiquement disparu des habitations modernes. La mortalité des larves est très élevée car elles constituent une des plus importantes sources de nourriture pour les oiseaux insectivores et peuvent être attaquées par des champignons et des insectes parasites, dont les Ichneumonides et les Chalcidiens.

La vie de l'adulte ou imago est très courte (de quelques jours à quelques semaines, sauf pour les espèces qui passent l'hiver à l'état adulte cachées sous les écorces) et son activité semble se limiter à assurer la reproduction. Chez certaines espèces, les adultes ne s'alimentent pas ; chez d'autres, ils sont phytophages, se nourrissant du feuillage des plantes hôtes. Pour se protéger contre les insectivores, les longicornes possèdent des mécanismes de défense variés. Certaines espèces présentent une coloration aux couleurs vives (coloration dite aposématique) destinée à avertir les prédateurs de leur toxicité qui est due à l'accumulation de toxines végétales à l'état larvaire ; d'autres sont mimétiques de guêpes ou se protègent grâce au camouflage, ressemblant soit à des feuilles, soit à l'écorce d'un tronc, soit même à des fientes d'oiseaux. Bien que la plupart de ces insectes soient capables de voler, certaines espèces, comme Dorcadion fuliginator, peuplant les régions paléarctiques, ont des ailes atrophiées et des élytres soudés : elles ne quittent pas le sol où les larves vont se nourrir de racines de Graminées.

Un des plus beaux Coléoptères d'Europe, la rosalie des Alpes (Rosalia alpina), est présente dans les Alpes, les Pyrénées et le Massif central, vivant dans la zone de végétation des hêtres, jusqu'à 1 000 mètres d'altitude. Ses élytres, d'un gris-bleu velouté, s'ornent de motifs noirs extrêmement variables. Jadis très apprécié par les collectionneurs, cet insecte est aujourd'hui menacé dans son habitat et donc protégé par la loi. Le capricorne ouvrier ou grand capricorne (Cerambyx cerdo) est le plus grand longicorne d'Europe ; d'une longueur de 25 à 55 millimètres, il peuple les chênaies du Midi.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : docteur en biologie, attaché temporaire d'enseignement et de recherche

Classification

Autres références

«  CAPRICORNE ou LONGICORNE  » est également traité dans :

COLÉOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 226 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Xylophages »  : […] On range sous ce vocable des espèces à régimes, en réalité, fort divers, qui s'attaquent aux bois. Ce sont des Anobiidés, Cérambydidés, Bostrychidés, Ipidés et Buprestidés ; de nombreuses autres espèces vivant aux dépens des souches en décomposition, comme les Valgus ou Trichius (Scarabiidés), ingèrent de grosses quantités de cellulose et ont sans doute un régime alimentaire très voisin, mais o […] Lire la suite

Pour citer l’article

Santiago ARAGÓN, « CAPRICORNE ou LONGICORNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/capricorne-longicorne/