NUŠIĆ BRANISLAV (1864-1938)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nušić est l'un des écrivains les plus féconds des lettres serbes. Il doit sa gloire d'abord à ses comédies où il apparaît comme un magicien du rire et un génie pour créer des situations comiques. Grâce à sa valeur autant esthétique qu'éthique, son œuvre porte à travers des temps très bouleversés la civilisation de tout un peuple. Elle est l'image morale la plus fidèle de la société serbe depuis les années quatre-vingt et de celle du peuple yougoslave de l'entre-deux-guerres. Et son théâtre n'a cessé d'être joué.

La société à travers le comique

Né à Belgrade, Branislav Nušić se manifesta en littérature à l'âge de dix-neuf ans, avec sa comédie Narodni Poslanik (Le Député), qui ne put être jouée en raison de son contenu satirique. Sumnjivo Lice (Une personne suspecte) ainsi que Protekeija (La Protection), composées aux alentours de 1887, durent, pour les mêmes raisons, patienter jusqu'après la Première Guerre mondiale.

Dans ces pièces, les luttes politiques pour obtenir ou combattre le pouvoir sont la source des ambitions et la cause des conflits. Nušić, Slave méridional, est très sensible aux défauts de ses compatriotes. Il en souffre et s'engage dans la lutte contre le relâchement, pressentant les vicissitudes de l'avenir. Son rire cache l'amertume d'un auteur qui observe en réaliste et que révolte l'imperfection de l'homme. Le cri de protestation du jeune Nušić est fort. Belgrade, capitale du pays, est pour lui une ville « où l'on mène toujours la même politique absurde, où l'on trouve toujours cinquante professeurs contre quatre cents gendarmes, dix écoles pour douze casernes, et encore un hôpital pour deux cimetières ». Pourtant, ce n'est pas la satire mais le comique qui fut son meilleur atout, et il fera triompher l'humour serbe sur la scène. Toutes ses comédies ont pour thème la société serbe et surtout la famille. Celle-ci menait une existence citadine, mais son origine paysanne la trahissait. Elle n'essayait même pas de se détacher du passé, ni de la morale patriarcale qui reposait encore sur d'anciennes conceptions de [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Milivoje PEJOVIC, « NUŠIĆ BRANISLAV - (1864-1938) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/branislav-nusic/