BOULIMIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Se manifestant par la consommation excessive, incessante et gloutonne d'aliments, la boulimie relève d'un mécanisme non pas organique mais psychique, contrairement à ce qui caractérise la polyphagie.

Dans la polyphagie, la consommation accrue d'aliments est due à une augmentation physiologique de l'appétit, déterminée par une dette énergétique ou une déperdition calorique anormalement importante : travail musculaire intense et prolongé, convalescence des maladies fébriles, certaines parasitoses, thyréotoxicose, diabète sucré... La polyphagie est étroitement dépendante du déséquilibre énergétique et cesse habituellement avec celui-ci.

Dans la boulimie, la consommation d'aliments succède à une sensation de manque que le sujet ressent avec plus ou moins d'anxiété et traduit comme étant de nature alimentaire. La sensation de manque qui aiguise anormalement la faim du boulimique provient généralement d'un besoin affectif non satisfait. Ce besoin, que l'ingestion d'aliments ne saurait précisément satisfaire, conduit à une suralimentation entraînant progressivement une obésité qui évolue selon ses propres lois physiologiques.

—  Jean-Pierre ABOULKER

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BOULIMIE  » est également traité dans :

ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) - Troubles du comportement

  • Écrit par 
  • Laurence APFELBAUM-IGOIN
  •  • 3 348 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'anorexie comme modèle dominant »  : […] Quoi de plus parlant, en effet, que ce corps décharné qui, avec ses pointes osseuses, se défend contre l'apparition de la moindre forme ronde, en refusant toute nourriture ? Tout ici témoigne des difficultés de l' identification féminine, et de l'emprise d'une image idéalisée, pour laquelle on est prêt(e) à mourir dans un rêve de toute- puissance. Mais la poursuite de la minceur mise en avant com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-comportement-et-pratiques-alimentaires-troubles-du-comportement/#i_44036

OBÉSITÉ (psychologie)

  • Écrit par 
  • Catherine DEVIDAL
  •  • 1 127 mots

En 1997, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a défini l’obésité comme une accumulation excessive de graisse corporelle pouvant nuire à la santé. L’indice de masse corporelle (IMC) et la mesure du tour de taille permettent de déterminer le niveau d’adiposité et la répartition des tissus adipeux. Toujours selon l’OMS, 35 p. 100 des adultes sont en situation d’obésité dans le monde, y compris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/obesite-psychologie/#i_44036

Pour citer l’article

Jean-Pierre ABOULKER, « BOULIMIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/boulimie/