Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BIG BOSS, film de Wei Lo

Né à San Francisco, Li Zhenfan (1940-1973), dit Bruce Lee, débute au cinéma à dix ans au côté de son père dans Le Kid (Xilu xiang de Feng Feng, 1950). Il travaille ensuite sur d'autres films sous le pseudonyme de Li Kiaolong ou « Li le petit dragon », avant de faire des études de philosophie à Seattle. Il ouvre alors une école de kung-fu et tourne dans plusieurs feuilletons de la télévision américaine, dont Le Frelon vert (The Green Hornet, 1966-1967). Déçu de ne se voir offrir que des rôles secondaires par les grands studios, Bruce Lee part pour Hong Kong, où il tourne Big Boss (Tang shan da xiong) puis La Fureur de vaincre (Jing wu men, 1972). C'est le succès, qui devient véritablement international avec La Fureur du dragon (Meng long guojiang, qu'il réalise lui-même en 1972 également) et surtout la coproduction Hong Kong-États-Unis Opération Dragon (Long zheng hu men/Enter the Dragon de Robert Clouse, 1973). Sa mort précoce pendant le tournage du Jeu de la mort (Xi wangyou xi/Game of Death, 1973) achève de le transformer en personnage de légende. D'innombrables épigones tenteront de le remplacer, sinon de profiter du prestige attaché à son seul nom – on ne compte plus les « Bruce Li » ni les faux documentaires et autres « bandes retrouvées » dans lesquelles il apparaîtrait... Quentin Tarantino entretiendra la flamme en lui rendant hommage dans Kill Bill vol. 1 (2003), qui contient des allusions au Frelon vert et au Jeu de la mort.

Poudre blanche et jeunes gens naïfs

Cheng Chao-an débarque à Hong Kong. Il n'y a pas de travail en Chine pour lui, et trop d'inondations. Ici, on peut s'enrichir à condition de travailler dur. Son oncle le fait embaucher dans une petite usine qui fabrique des blocs de glace. Il y fait connaissance avec Hsiu Chien, le redresseur de torts, et avec la charmante Chow Mei. Mais l'usine n'est qu'une couverture dont se sert le « grand patron » (le big boss, alias Hsiao Mi) pour transporter de la drogue. Tous les ouvriers qui, par inadvertance, découvrent quelque sachet suspect dans un bloc de glace disparaissent ensuite mystérieusement – à moins de devenir des seconds couteaux sans scrupules. Quoiqu'il ait promis à sa mère, avant de quitter la Chine natale, d'être un garçon sage qui refuse la bagarre, Cheng Chao-an est peu à peu amené à prendre parti, surtout après que Hsiu Chien s'est volatilisé. Un temps, Hsiao Mi l'amadoue à coups de promotions, de dîners bien arrosés et d'entraîneuses – « Tu te prends la grosse tête... », le tancent ses anciens camarades... Mais un faible irrépressible pour les jeunes femmes pures pousse le « grand patron » à kidnapper Chow Mei. Cette fois c'en est trop, et Cheng Chao-an se met vraiment en colère.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi