JOSHI BHIMSEN (1922-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Virtuose du khayāl et du bhajan, le légendaire vocaliste indien Bhimsen Joshi fut l'un des interprètes les plus admirés des rāgas classiques hindoustanis de l'Inde du Nord – cadres mélodiques servant de base à des improvisations vocales.

Bhimsen Gururaj Joshi naît le 4 février 1922, dans la petite ville de Ron (district de Gadag, État de Mysore, aujourd'hui État du Karnataka), au sud-ouest de la péninsule indienne. Sa famille appartient à la caste des brahmanes.

C'est avec sa mère – qui mourra alors qu'il est encore enfant –, que Bhimsen Joshi s'initie au genre musical du bhajan, hymne dévotionnelle hindi. Sa fascination pour les adhāns – appels à la prière – lancés depuis les mosquées se manifeste aussi très tôt. Passant outre l'opposition initiale de son père à ses projets, il quitte le domicile familial à l'âge de onze ans pour se former à la musique hindoustani classique, en particulier, à partir de 1936, auprès de Sawai Gandharva (Rambhau Kundgolkar), maître de la gharānā Kirana, école la plus importante du style de chant poétique hindoustani khayāl. Bhimsen Joshi va vivre de petits métiers pendant un certain temps avant de percer professionnellement. À Bombay (Mumbai), où il s'établit en 1943, il est engagé comme musicien et chanteur par la radio nationale indienne. Son premier disque, sorti en 1944, inaugure une longue série de succès. Ses improvisations ciselées, sa présence scénique enflammée, sa virtuosité, sa puissance et sa richesse vocales, qui font merveille notamment dans les accélérations exigeantes du khayāl, séduisent un très large public, toutes castes et régions indiennes confondues. En 1953, il fonde, en l'honneur de son maître, le Sawai Gandharva Music Festival, devenu un des plus importants festivals de musique classique indienne, et qui se déroule annuellement à Pune, dans l'État de Maharashtra.

En 2008, Bhimsen Joshi reçoit le Bharat Ratna, distinction honorifique civile la plus prestigieuse en Inde. Il meurt le 2 janvier 2011, à Pune.

—  Melinda C. SHEPHERD

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Melinda C. SHEPHERD, « JOSHI BHIMSEN - (1922-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bhimsen-joshi/