Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BERNON DE CLUNY (850 env.-env. 926)

Réformateur monastique de la fin du ixe siècle et du début du xe. Issu d'une famille noble de Bourgogne, Bernon fut d'abord moine de Saint-Martin d'Autun, puis rétablit la règle bénédictine à l'abbaye de Baume-les-Messieurs dans le Jura. Vers 890, il fonda sur ses biens propres, dans la même région, le monastère de Gigny et rétablit la discipline dans plusieurs autres maisons. En 909 (ou 910), il devint le premier abbé de Cluny, selon la décision formulée par le duc d'Aquitaine, comte de Mâcon, dans l'acte de fondation. Il eut pour successeur l'abbé Odon.

— Marcel PACAUT

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur d'histoire du Moyen Âge à l'université de Lyon-II-Lumière

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ABBAYES DE CLUNY - (repères chronologiques)

    • Écrit par Christophe MOREAU
    • 324 mots

    909-910 L'abbaye de Cluny est fondée par le duc d'Aquitaine Guillaume III le Pieux sur l'un de ses domaines en Bourgogne. Elle fut placée sous la protection directe du pape.

    910-927 Abbatiat de Bernon, le fondateur de l'ordre. Il lance alors le chantier de l'abbaye....

  • CLUNY

    • Écrit par Jacques DUBOIS, Carol HEITZ
    • 3 324 mots
    • 3 médias
    ...date de 910 traditionnellement adoptée est due à une erreur dans le calcul de l'indiction), le duc d'Aquitaine, Guillaume III, donna la villa de Cluny à Bernon, abbé de Baume (Baume-les-Messieurs, Jura) pour y fonder un monastère de douze moines vivant sous la règle de saint Benoît, sans être soumis à...