BERGDAMA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Installés dans la réserve d'Okombahe (Namibie) pour la plupart d'entre eux, les Bergdama (également appelés Berg Damara) sont au nombre de 105 000 environ à la fin des années 1990. Leur origine reste mystérieuse. Ils sont beaucoup plus foncés que les populations environnantes et ressemblent plus aux Noirs d'Afrique de l'Ouest qu'aux Bantous. Ils n'ont pas de langue propre, ayant adopté celle des Nama. Lorsqu'ils sont entrés en contact avec les Européens, à la fin du xviie siècle, les Bergdama occupaient une situation inférieure et avaient un statut de serfs vis-à-vis des Herero et des Hottentots. Refoulés par ces derniers dans les zones montagneuses, éparpillés en petits groupes de familles, ils menaient une existence nomade très précaire, vivant de la chasse et de la cueillette, élevant quelques bêtes le plus souvent volées. Certains d'entre eux sont maintenant installés dans la plaine où ils pratiquent une agriculture rudimentaire. Les Bergdama connaissent, cependant, des techniques élaborées de forge et de poterie et ont longtemps approvisionné Herero et Hottentots en bijoux, outils et poteries. Leur religion est très particulière. Ils pratiquent le culte du feu sacré, qu'ils ne laissent jamais s'éteindre. Ils révèrent aussi une divinité dispensatrice de pluie et de fécondité. Une partie importante d'entre eux s'est néanmoins convertie au christianisme.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« BERGDAMA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bergdama/