BEATUS DE SAN MILLÁN DE LA COGOLLA, province de la Rioja (Espagne)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Beatus de San Millán de la Cogolla est le plus complet des trois copies réalisées dans ce monastère de la Rioja. L'ouvrage, conservé à la Real Academia de la Historia de Madrid, est composé de 282 feuilles de parchemin et mesure 355 × 240 mm. On pense qu'il a été commencé vers 1010, mais l'ouvrage, entrepris à l'époque troublée de la Reconquista ne fut achevé que vers la fin du xie siècle, à une époque où le monastère était redevenu prospère. La première partie de l'ouvrage s'arrête au folio 228 (sur 48 feuillets seuls les dessins ont été réalisés) ; une seule enluminure orne les 54 feuillets de la seconde livraison. Lors de la reprise de l'ouvrage, les enlumineurs devaient simplement appliquer les couleurs dans les espaces définis par le dessin. Le style Mozarabe de ces enluminures peut s'observer jusqu'au folio 92 (couleurs crues, irréalisme, compositions circulaires) puis il cède sa place au style roman adopté par les enlumineurs qui ont terminé le manuscrit et dont les formes sont souples et naturelles.

Ces commentaires de l'Apocalypse dus au moine Beatus sont par leurs illustrations une des manifestations les plus originales de l'art espagnol, mais ils constituaient aussi de véritables manifestes à la gloire de la Reconquista dont les premiers succès avaient été salués par la croix d'Oviedo qu'Alphonse III (866-912) fit recouvrir d'or et de pierreries. Tous les Beatus furent, par la suite, ornés de l'image de cette croix.

—  Christophe MOREAU

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Christophe MOREAU, « BEATUS DE SAN MILLÁN DE LA COGOLLA, province de la Rioja (Espagne) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/beatus-de-san-millan-de-la-cogolla/