MALPLAQUET BATAILLE DE (1709)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 11 septembre 1709, La bataille de Malplaquet, entre les 65 000 Français de Villars et les 75 000 alliés de Marlborough et du prince Eugène, est indécise, mais elle sauve la France d'une invasion. C'est la confrontation, sur un front de 5 kilomètres à la frontière des Pays-Bas, de deux lignes d'infanterie de faible profondeur, donc sans véritable force de choc, et immobilisées par leur trop long développement. On assiste à un ensemble d'assauts frontaux sans coordination, et sans exploitation possible. On a parlé d'une « tirerie » inutilement meurtrière. Les cavaleries ne jouent plus aucun rôle.

Bataille de Malplaquet

Bataille de Malplaquet

photographie

Le dispositif en ligne mince des Français (en habit blanc) à Malplaquet, petit village au situé sud de Mons, le 11 septembre 1709. Leur résistance face à l'armée des coalisés (Anglais, Hollandais, Portugais) supérieure en nombre permit de stabiliser une situation compromise dans le Nord... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

L'intérêt majeur de la bataille est de révéler de manière éclatante le blocage tactique entraîné par l'ordonnance en « ligne mince », et de déclencher pour un demi-siècle une intense et féconde réflexion sur le rôle du fer et du feu, sur l'ordre mince, l'ordre profond et la colonne, sur la « grande tactique », la « petite guerre », sorte de guerre d'usure, et le siège des places.

—  Jean-Pierre BOIS

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Nantes, directeur du C.R.H.M.A. (Centre de recherche sur l'histoire du monde atlantique)

Classification


Autres références

«  MALPLAQUET BATAILLE DE (1709)  » est également traité dans :

VILLARS CLAUDE LOUIS HECTOR duc de (1653-1734) maréchal de France

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 638 mots
  •  • 1 média

« À la guerre, tout dépend d'imposer à son ennemi et, dès qu'on a gagné ce point, de ne lui plus donner le temps de reprendre du cœur. » Cette maxime de Villars peint bien les qualités foncières de l'homme de guerre qu'il fut : esprit d'entreprise et ardeur, à quoi il faut ajouter la faculté de ne se point décourager et une jeunesse de caractère conservée intacte dans la plus extrême vieillesse. S […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Pierre BOIS, « MALPLAQUET BATAILLE DE (1709) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-malplaquet/