BARTON FINK, film de Joel et Ethan Coen

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lorsque les frères Coen reçoivent, en 1991, la palme d'or du festival de Cannes pour Barton Fink, ils ont derrière eux une œuvre encore peu abondante mais remarquée, caractérisée par leur goût pour l'insolite, la dérision et l'humour noir. Leurs personnages sont très dessinés, à la limite de la caricature, et leur mise en scène, réputée méticuleuse, ne craint pas la stylisation. Ils aiment nous plonger dans des époques révolues, comme les années 1920, ou, ici, le début des années 1940, et présenter des héros « décalés », plongés dans des intrigues à rebondissements – le tout empruntant, la plupart du temps, le cadre du film policier.

Film après film, « les Coen » constituent leur troupe d'acteurs dits « de caractère », comme Steve Buscemi, John Turturro, John Goodman, France McDormand, auxquels ils proposent des compositions chaque fois différentes.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : écrivain, compositeur, réalisateur, maître de conférences émérite à l'université de Paris-III

Classification

Pour citer l’article

Michel CHION, « BARTON FINK, film de Joel et Ethan Coen », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/barton-fink/