TORRES NAHARRO BARTOLOMÉ DE (1482?-? 1531)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en Estrémadoure, soldat en Italie, serviteur à la cour de Léon X, Torres Naharro écrit et joue, pour le public cosmopolite de Rome, des pièces de théâtre créées le plus souvent au gré des circonstances. Il semble avoir regagné l'Espagne vers 1520, après un séjour à Naples. Les lacunes de la biographie rendent hasardeuse la relation entre le désenchantement d'une partie de son œuvre et les désillusions supposées de sa vie. La Propaladia (Prémices de Pallas), dont la première édition de Naples, en 1517, sera reprise, augmentée, mise à l'index (1559) puis expurgée (1573), rassemble toutes ses œuvres poétiques et dramatiques sous un titre malicieusement pédant. Son théâtre (un dialogue pastoral, Diálogo del Nascimiento, proche encore des églogues de Juan del Encina et huit comédies en vers) retient davantage l'attention que sa production poétique.

Torres Naharro présente lui-même les caractéristiques de l'ouvrage dans le Prohemio (prologue) et définit sa conception de la comédie. Ce texte, un siècle avant Lope de Vega, raille le délire taxinomique des théoriciens et reste un document de référence sur la pratique théâtrale des classiques espagnols. Après une définition de la comédie, « agencement ingénieux d'événements étonnants ayant une fin heureuse », il distingue deux catégories : la comedia a noticia, dont l'argument est tiré d'une observation de la réalité ; la comedia a fantasía, où l'imagination prend le pouvoir dans les limites de la vraisemblance.

Torres Naharro classe dans la première catégorie deux comédies où il a stylisé son expérience. La Soldadesca, par son tableau sans complaisance ni recours aux références classiques de la vie des militaires espagnols en Italie, et la Tinelaria, magnifique évocation du tohu-bohu d'un office de palais romain, tour de Babel et caverne de brigands, appartiennent sans conteste à cette veine d'inspiration « réaliste », encore que le réel, devenu théâtre, ne soit plus simple instantané documentaire mais réélaboration magistrale de séque [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : agrégé d'espagnol, maître assistant à l'U.E.R. d'études ibériques de l'université de Paris-IV

Classification

Pour citer l’article

Bernard GILLE, « TORRES NAHARRO BARTOLOMÉ DE (1482?-? 1531) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartolome-de-torres-naharro/