BAO-DAI ou BAO-DAÏ (1913-1997) empereur du Vietnam (1925-1945)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils de l'empereur Khai-Dinh de la dynastie des Nguyên, Bao-Dai succède à son père le 5 novembre 1925. Il poursuit ses études en France jusqu'en 1932. L'année suivante, il déclare vouloir assumer lui-même la charge du pouvoir et supprime la fonction de Premier ministre. Ses premières mesures témoignent de sa volonté d'agir avec le concours de son peuple : il instaure la monarchie constitutionnelle et tente de réformer le mandarinat, la justice et l'enseignement. Mais ce réformiste prudent se heurte à l'opposition de l'administration coloniale française. Pourtant, Bao-Dai apparaîtra comme l'homme des Français. Sa volonté d'occidentaliser le pays allait de pair avec le désir de ménager la puissance coloniale qui, elle, aspirait au maintien du statu quo. Cela ne pouvait que faire avorter ses projets. Dès lors, le prestige de la monarchie, déjà miné, s'écroule et le flambeau du nationalisme passe aux mains des communistes. Le 11 mars 1945, sous la pression des Japonais qui viennent d'occuper le pays, Bao-Dai dénonce les traités de protectorat conclus avec la France et affirme son attachement à la « grande Asie orientale ». Il abdique lors de la proclamation de la république du Vietnam par Hô Chi Minh (25 août), puis entre dans son gouvernement comme « conseiller suprême », titre purement honorifique. Il se retire alors à Hong Kong.

Bao-Dai

Bao-Dai

photographie

Bao-Dai (1913-1997), empereur du Vietnam de 1925 à 1945, ici vers 1920. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Rappelé par le gouvernement français lorsque ce dernier proclame, en 1948, l'indépendance du Vietnam, Bao-Dai reprend son titre impérial et tente d'organiser un front anti-Vietminh. Mais son personnage n'est plus crédible et, après avoir formé un gouvernement provisoire central installé à Saigon et obtenu pour le Vietnam le statut d'État associé (1949), il renonce bientôt et se retire en France tout en conservant ses fonctions. Au printemps 1954, il accède à la demande des États-Unis et nomme Ngô Dinh Diem chef du gouvernement. Celui-ci organise, en septembre 1955, un référendum qui abolit la monarchie. Bao-Daï est déposé ; il s'exile en France où il réside jusqu'à sa mort en 1997.

Personnage controversé, que son goût du luxe et des plaisirs a trop souvent fait manquer à ses devoirs, Bao-Dai incarne la fin du Vietnam aristocratique et traditionnel.

—  Yvan BARBÉ

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BAO-DAI ou BAO-DAÏ (1913-1997) empereur du Vietnam (1925-1945)  » est également traité dans :

NGÔ DINH DIEM (1901-1963)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 499 mots

Homme d'État vietnamien, né le 3 janvier 1901 dans la province de Quang Binh, dans le nord du Vietnam, mort le 2 novembre 1963 à Cholon, quartier de Saigon. Ngô Dinh Diem est issu d'une famille noble du Vietnam. Au xvii e  siècle, ses ancêtres furent parmi les premiers Vietnamiens à se convertir au catholicisme. Diem entretient des relations d'amit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ngo-dinh-diem/#i_30136

NGUYÊN LES (1802-1945)

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS
  •  • 647 mots
  •  • 1 média

Fondée en 1802 par l'empereur Gia Long (ou Nguyên Anh, 1762-1820), la dynastie des Nguyên, qui établit sa capitale à Huê, sera la dernière à régner sur le Vietnam avant que la France impose sa domination. Parmi les empereurs qui marquent cette dynastie, il y a lieu de citer d'abord Minh Mang (1792-1841), fils de Gia Long, qui règne de 1820 à 1841. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-nguyen/#i_30136

VIETNAM

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Pierre-Bernard LAFONT, 
  • NGUYÊN TRÂN HUÂN, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Matthieu SALOMON, 
  • Stéphanie SOUHAITÉ, 
  • Christian TAILLARD
  • , Universalis
  •  • 46 527 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « La dissidence de Bao Dai »  : […] Chassé de Hanoi, Hô Chi Minh appelait le 20 décembre tout le peuple vietnamien à se dresser contre « la reconquête colonialiste française ». Mais il n'était pas si facile de mobiliser le peuple, car celui-ci comprenait mal comment le gouvernement avait pu ainsi se laisser duper par les Français. Quoi qu'il en soit, aucun pays étranger ne s'étant dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vietnam/#i_30136

Pour citer l’article

Yvan BARBÉ, « BAO-DAI ou BAO-DAÏ (1913-1997) - empereur du Vietnam (1925-1945) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bao-dai-bao-dai/