BAN GU [PAN KOU] (32-92)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des trois enfants du lettré Ban Biao, l'un, Ban Chao, fut un valeureux capitaine, les deux autres, Ban Gu et leur sœur Ban Zhao, de grands historiens. Pour réaliser le projet de son père, Ban Gu entreprit de donner une suite aux Mémoires historiques (Shiji) de Sima Qian. D'abord mis en prison pour avoir pris l'initiative d'écrire l'histoire de l'État, il reçut finalement l'ordre de poursuivre son œuvre. Il y travailla plus de vingt ans, mais, compromis dans une affaire politique, il mourut en prison avant de l'avoir achevée. C'est sa sœur qui fut chargée de rédiger les chapitres manquants. À la différence des Mémoires historiques, qui embrassaient trois mille ans d'histoire, l'Histoire des Han (Hanshu) de Ban Gu traite uniquement de la dynastie des Han antérieurs. L'ouvrage a été conçu selon la même méthode que le Shiji, mais Ban Gu était un homme plus conformiste et moins passionné que Sima Qian. Son style, qu'il a voulu plus pur que celui de son prédécesseur, en a perdu la verdeur et la force. Au cours des siècles, les admirateurs des deux historiens se sont souvent affrontés. Il faut reconnaître que l'influence de Ban Gu, auteur de la première histoire dynastique, a été au moins aussi grande que celle du Père de l'histoire. Ce titre de gloire ne doit pas faire oublier la participation probable de Ban Gu à la compilation du Baihu tong, les actes d'un célèbre débat académique de 79, ni surtout sa place dans l'histoire de la poésie : Ban Gu est l'auteur de plusieurs « récitatifs » (fu), dont le célèbre Fu des deux capitales (Liangdufu), et l'un des premiers lettrés à avoir adopté le mètre pentasyllabique, d'origine populaire.

—  Jean-Pierre DIÉNY

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BAN GU [ PAN KOU ] (32-92)  » est également traité dans :

FU [FOU], genre littéraire chinois

  • Écrit par 
  • Yves HERVOUET
  •  • 1 603 mots

Dans le chapitre « Le fu des Han »  : […] Tels sont les antécédents de ce genre littéraire qui apparaît sous le nom de fu avec la dynastie des Han (206 av.-220 apr. J.-C.). Le caractère de poésie de cour, avec les effets de vocabulaire et de style qui lui sont propres, est l'élément commun de ces divers antécédents. Des premiers fu des Han, on ne possède que le titre : il est probable qu'ils dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fu-fou-genre-litteraire-chinois/#i_18580

XIAOSHUO [SIAO-CHOUO], genre littéraire chinois

  • Écrit par 
  • André LEVY
  •  • 1 600 mots

Dans le chapitre « Notes et anecdotes »  : […] On trouve dans le Zhuangzi ( iii e s. av. J.-C.) les mots xiao shuo , mais leur signification, plutôt que celle du mot composé signifiant « roman », serait plutôt : « le dit de [leurs] médiocres [exploits]  ». Jusqu'au ii e siècle de notre ère, il sem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xiaoshuo-siao-chouo-genre-litteraire-chinois/#i_18580

Pour citer l’article

Jean-Pierre DIÉNY, « BAN GU [PAN KOU] (32-92) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ban-gu-pan-kou/