BALASSI BÁLINT (1554-1594)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Innovateur dans tous les genres

Cette participation à la résistance lui inspira quelques merveilleux chants patriotiques, dont le plus célèbre, Hommage aux confins (1589), devint l'hymne du combat contre les Turcs. Né protestant, puis converti au catholicisme, Balassi fut aussi l'un des plus grands poètes religieux de Hongrie. Mais il ne revendiqua ni confession ni Église. Son Dieu était celui d'un humaniste : le poète s'adressait à lui d'égal à égal, tantôt pour le prendre à partie, tantôt pour l'inviter à soutenir sa vengeance en accablant ses ennemis.

Balassi se distingua par la richesse de sa prosodie. Il perfectionna les formes poétiques de la langue hongroise et en créa même de nouvelles, dont la plus réussie allait connaître une fortune durable sous le nom de « strophe Balassi ». Conformément à la tradition nationale, il composait ses vers sur des mélodies, mais ses textes dominaient de très haut la musique et finissaient par s'en détacher pour accéder à une vie entièrement autonome.

En adaptant un drame pastoral italien, il introduisit la comédie amoureuse en Hongrie. Dans le Prologue, il exposait son art poétique et mettait, au-dessus de tous les autres thèmes, celui de l'amour. Cette pièce de théâtre – dont le texte intégral ne fut découvert que récemment – est aussi finement ciselée que ses strophes ; le style en est étincelant et le souffle lyrique de Balassi donne à cette prose le rythme même de la poésie.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : Membre de l'Académie hongroise, professeur associé à la faculté des lettreset sciences humaines de Paris.

Classification

Autres références

«  BALASSI BÁLINT (1554-1594)  » est également traité dans :

HONGRIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Lorant CZIGANY, 
  • Albert GYERGYAI, 
  • Pierre KENDE, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Fridrun RINNER
  • , Universalis
  •  • 32 158 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Une époque tourmentée »  : […] La littérature hongroise nationale et vraiment vivante ne prend le départ qu'au xvi e  siècle, l'une des périodes les plus malheureuses, mais aussi les plus intenses de la Hongrie. Les Turcs s'installent pour cent cinquante ans au milieu même du pays. De leur résidence de Vienne, les Habsbourg tiennent toute la partie ouest de la Hongrie ; ils luttent contre les Turcs aussi bien que contre les pr […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Tibor KLANICZAY, « BALASSI BÁLINT - (1554-1594) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/balint-balassi/