BAINING

Nom donné à une population habitant la péninsule de la Gazelle située au nord-est de l'île de Nouvelle-Bretagne en Mélanésie. Traditionnellement semi-nomades, les Baining vivent en partie de la cueillette. La plus remarquable et la mieux décrite des manifestations de leur culture est la danse rituelle du serpent, exécutée chaque année, de nuit, dans la forêt. Trois types de masques, fabriqués en secret, évoluent autour d'un feu allumé dans une clairière. Le plus spectaculaire, le vwunvwun, qui représente des esprits, est formé d'une armature de bambou d'une longueur pouvant atteindre plusieurs mètres qui sous-tend des plaques de tapa ornées de motifs d'une grande richesse décorative. La couleur rouge de ces dessins est obtenue avec un mélange de sang et de salive. Les danseurs, le corps peint en noir et en blanc, tiennent dans chaque main des serpents qui s'enroulent autour de leurs bras. Les grands masques vwunvwun sont détruits après chaque cérémonie. La signification de ces danses et de ces masques est encore très mal connue. Ils jouent probablement un rôle important pour relier les groupes Baining semi-nomades, éparpillés sur leur territoire.

—  Joël DUSUZEAU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BAINING  » est également traité dans :

MASQUES - Le masque en Océanie

  • Écrit par 
  • Christian COIFFIER
  •  • 8 692 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Nouvelle-Bretagne »  : […] Les quatre groupes Baining se partagent, avec les Tolaï, la péninsule de la Gazelle, à l'est de la Nouvelle-Bretagne. Ceux qui vivent dans les montagnes du Nord-Ouest sont célèbres pour leurs grands masques en tapa tendu sur une armature de bambou. Certains, appelés hareiga, pouvaient atteindre plus de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-oceanie/#i_37383

OCÉANIE - Les arts

  • Écrit par 
  • Jean GUIART
  •  • 8 895 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nouvelle-Bretagne »  : […] des masques de tapa sur une armature de rotin léger, exécutés par les Baining, habitants des premières pentes montagneuses en arrière du riche pays des planteurs de cacao de la région de Rabaul. De cette région même, qui correspond à l'aire culturelle Sulka, proviennent des masques d'un rose étonnant,n lacis de minces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-les-arts/#i_37383

Pour citer l’article

Joël DUSUZEAU, « BAINING », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/baining/