BABYLONE (Y. Reza)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Depuis la célèbre pièce Art, créée par Patrice Kerbrat en 1994 et régulièrement montée sur les scènes internationales, de nombreux créateurs se sont succédé pour mettre en scène l’œuvre théâtrale de Yasmina Reza : Luc Bondy pour Une pièce espagnole ; Thomas Ostermeier pour Bella Figura – spectacle que l’auteur a prévu de monter à son tour en 2017, comme elle l’a fait pour Le Dieu du carnage, en 2008, et Comment vous racontez la partie, en 2014.

Si l’écriture et la mise en scène de sa propre dramaturgie l’engagent au premier chef, Yasmina Reza compose en parallèle une œuvre romanesque dont le ton libre et facétieux évoque avec tendresse – mêlant esprit moqueur et pointes sarcastiques – des existences minuscules ou vouées à la solitude. Et ce sont les souvenirs autobiographiques d’Hammerklavier (1997) ; les vociférations paternelles rudes et tendres, adressées à un fils aux projets restreints, d’Une désolation (1999) ; le regard implacable porté sur des temps décevants d’Adam Haberberg (2002) ; les confidences amusées des désenchantés de Heureux les heureux (2013).

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Véronique HOTTE, « BABYLONE (Y. Reza) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/babylone-y-reza/