AUTEL D'OR DE VOLVINIUS, Milan

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Vers 840, l'évêque de Milan, Angilbert II, commande au maître orfèvre, Volvinius, un autel destiné à accueillir les reliques des saints Gervais et Protais, ainsi que celles de saint Ambroise auquel était consacrée sa cathédrale (l'autel est conservé dans l'église Saint-Ambroise, Milan). L'imposant ouvrage, d'une longueur de 2,20 mètres pour une profondeur de 1,22 mètre et une hauteur de 85 centimètres, est réalisé à partir de métaux précieux, or et argent doré, rehaussés d'incrustations de pierreries et d'émaux.

La face antérieure présente un Christ en gloire entouré de vingt compartiments où figurent les douze apôtres, les symboles des quatre évangélistes ainsi que des scènes christologiques. Sur la face postérieure, des scènes de la vie de saint Ambroise encadrent deux portes où sont représentés l'orfèvre et le commanditaire, tous deux désignés par des inscriptions, offrant l'ouvrage au saint dédicataire. L'ouverture des petites portes permettait d'observer les reliques des saints déposés dans la crypte. Sur les côtés de l'autel figurent deux croix gemmées entourées d'anges et de saints.

La face postérieure, attribuée à Volvinius, fut exécutée dans un style monumental rappelant celui du scriptorium de Tours. Quant aux scènes de la face antérieure, elles sont traitées dans un style plus vivant qui tire son origine de miniatures réalisées sous le règne de Charles le Chauve, dans des œuvres comme la Bible dite de Charles le Chauve.

—  Christophe MOREAU

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Christophe MOREAU, « AUTEL D'OR DE VOLVINIUS, Milan », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/autel-d-or-de-volvinius/