LEWIS ARTHUR (1915-1991)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Auteur de Theory of Economic Growth (1955) et Prix Nobel d'économie en 1979 avec Theodore Schultz, sir Arthur Lewis est né à Sainte-Lucie, aux Antilles, en 1915 et a étudié à la London School of Economics. Rendu célèbre par ses analyses des problèmes du Tiers Monde et de développement, il met en avant la nécessité de briser les structures sociales et culturelles des pays en développement, structures qui bloquent l'essor économique. En effet, selon lui, la classe dirigeante est souvent un obstacle à la croissance économique, parce qu'elle craint que les changements structurels nés de la croissance ne lui fassent perdre le pouvoir. Par ailleurs, Arthur Lewis estime que le développement industriel dans les pays du Tiers Monde doit s'appuyer sur un secteur agricole solide et sain. Il convient également de mettre en place une infrastructure de qualité (transports, approvisionnement en énergie) qui nécessite de gros capitaux, alors que le faible taux d'épargne et l'organisation financière défaillante des pays en cause constituent des goulets d'étranglement. Sir Arthur Lewis, qui enseigna notamment à Manchester et à Princeton, a mis en pratique ses théories sur le développement en participant, comme conseiller, au gouvernement de plusieurs pays du Tiers Monde et en contribuant à la création de la Banque caraïbe de développement.

Arthur Lewis est également l'auteur de The Principles of Economic Planning (1949), Development Planning (1966), Tropical Development 1880-1913 (1971), Growth and Fluctuations 1870-1913 (1978).

—  Jean-Claude MAITROT

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LEWIS ARTHUR (1915-1991)  » est également traité dans :

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE, notion de

  • Écrit par 
  • Emmanuelle BÉNICOURT
  •  • 1 635 mots

Dans le chapitre « Théories et stratégies du développement »  : […] L'absence de consensus concerne aussi la démarche analytique à adopter. Pour l'essentiel, deux méthodes s'opposent. L'approche dominante, parfois qualifiée de néo-classique, accorde une place privilégiée aux comportements individuels. Tout ne serait alors qu’une question de rattrapage, les pays ayant des points de départ différents. La thèse dite d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-economique-notion-de/#i_92371

Pour citer l’article

Jean-Claude MAITROT, « LEWIS ARTHUR - (1915-1991) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-lewis/