ART DU BRONZE EN CHINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La métallurgie apparaît tardivement en Chine, vers — 2000, dans la culture de Qijia, qui couvrait une partie du Qinghai et du Gansu. Fondus ou martelés, en alliage cuivreux ou en cuivre pur, les premiers objets sont menus (couteaux, outils, ornements, miroirs, etc.). Vers — 1500, ou un peu avant, on commença à fondre des vases rituels ornés en Chine centrale, à Erlitou (Henan). L'abondance des minerais de cuivre et d'étain, le caractère sacré du bronze, dont l'usage était réservé aux vases rituels et aux armes, la technique de fonte dans des moules segmentés, et enfin la fonte à grande échelle de quantités énormes de métal devaient donner à la métallurgie chinoise son caractère unique. Néanmoins, la question de l'origine de la métallurgie du bronze reste ouverte : s'agit-il d'une invention locale ou d'un développement à partir d'un stimulant extérieur ? Nul n'a pu à ce jour répondre de manière convaincante à cette question.

—  Alain THOTE

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études, section des sciences historiques et philologiques, correspondant de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Classification

Pour citer l’article

Alain THOTE, « ART DU BRONZE EN CHINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-du-bronze-en-chine/