APRILE (N. Moretti)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Projeté au festival de Cannes en mai 1998, le neuvième film de Nanni Moretti, Aprile, poursuit, quatre ans après Journal intime, une veine d'autobiographie directe où le cinéaste apparaît à l'écran sous son vrai nom et sous une personnalité à peine travestie par les besoins du tournage et les exigences d'une fiction minimaliste.

Des trois chapitres qui composaient Journal intime, Moretti conserve les déplacements en Vespa dans les rues de Rome, la représentation d'un « voyage en Italie » – les pérégrinations aux îles Lipari sont remplacées par des déplacements du nord au sud, des Pouilles à la vallée du Pô, selon les besoins du documentaire qu'il envisage de réaliser –, et enfin, pour l'ensemble du récit, le ton de confession directe et de représentation intime qui caractérisaient le troisième épisode du précédent film. Moretti s'expose toujours à la première personne, avec ses commentaires humoristiques, ses images très libres, ses changements de registre. Il introduit aussi un élément de fiction avec la préparation d'une comédie musicale mettant en scène un pâtissier trotskiste dans l'Italie des années 1950. Ce personnage, déjà évoqué dans Journal intime à l'occasion d'un repérage dans un quartier périphérique de Rome (autre signe de continuité d'un film à l'autre), s'incarne ici dans le comédien Silvio Orlando : le tournage du « musical », commencé au début d'Aprile, est interrompu par manque de conviction du metteur en scène ; il prendra finalement corps dans un finale aux couleurs vives – pastiche du Ferraniacolor des années 1950 – et à la chorégraphie entraînante, en une espèce de jouissance pour le spectacle qui brise le rapport direct à la réalité jusque-là mis en place dans le film.

Dans Aprile, entre le printemps 1994 et l'été 1997, au long d'une période de plus de trois ans donc, le cinéaste aborde le double territoire du public et du privé, avec d'un côté son engagement dans la vie politique italienne comme observateur et commentateur, comme homme qui par ses images et par [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Jean A. GILI, « APRILE (N. Moretti) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/aprile/