OHNO APOLO (1982- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Patineur de vitesse américain, Apolo Ohno est la première véritable star du short-track. Sa popularité est immense en Amérique du Nord.

Apolo Ohno

Apolo Ohno

Photographie

Apolo Ohno, ici à gauche lors des jeux Olympiques de Vancouver en 2010, où il obtiendra une médaille d'argent et deux médailles de bronze. L'Américain est la seule vedette du short-track, une discipline peu médiatisée en dehors des rendez-vous olympiques.  

Crédits : Cameron Spencer/ Getty Images

Afficher

Apolo Anton Ohno est né le 22 mai 1982 à Seattle (État de Washington). Son père, d'origine japonaise, l'encourage très tôt à faire du sport afin qu'il canalise son énergie débordante. Le jeune garçon remporte quelques succès lors de compétitions de natation et de roller in-line, avant de s'initier au short-track à l'âge de douze ans. Son talent sur la glace se manifeste presque aussitôt et, deux ans plus tard, il devient le plus jeune patineur à intégrer l'internat du centre d'entraînement olympique américain de Lake Placid (État de New York). Il gagne le premier d'une longue série de Championnats des États-Unis en 1997. Dès 2001, il fait partie de l'élite sur le circuit international, et il devient cette année-là le premier Américain à remporter la Coupe du monde de short-track.

Aux jeux Olympiques de Salt Lake City, en 2002, Apolo Ohno figure parmi les favoris de l'épreuve de 1 000 mètres, une course qui va devenir célèbre en raison d'un incident unique : durant le dernier tour de piste de la finale, le Chinois Li Jiajun provoque une chute collective qui n'épargne que l'Australien Steven Bradbury, situé en dernière position, loin du peloton ; ce dernier contourne alors ses adversaires et obtient le plus inattendu des titres olympiques ; Ohno parvient à se jeter sur la ligne d'arrivée pour décrocher la médaille d'argent. Quatre jours plus tard, il remporte une médaille d'or controversée dans le 1 500 mètres : il termine en effet la course en deuxième position derrière le Sud-Coréen Kim Dong-sung, mais ce dernier est finalement disqualifié pour avoir, selon les juges, bloqué le passage à l'Américain.

Ohno s'adjuge de nouveau la Coupe du monde de short-track en 2003, puis en 2005. Aux jeux Olympiques d'hiver de Turin, en 2006, il est le seul Américain à obtenir une médaille d'or en short-track, sur 500 mètres, et complète son palmarès par une médaille d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Sherman HOLLAR, « OHNO APOLO (1982- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/apolo-ohno/