PLUCHE ANTOINE dit L'ABBÉ (1688-1761)

D'origine modeste, Antoine Pluche, né le 13 novembre 1688 à Reims, est ordonné prêtre en 1712 et devient professeur au séminaire de Reims. Sa proximité avec les jansénistes le conduit à abandonner son poste en 1717, devenant alors principal au collège de Laon. Craignant d'être arrêté, il prend le nom d'abbé Noël et occupe diverses fonctions de précepteur à Rouen puis à Paris. Il abandonne l'enseignement pour se consacrer à la rédaction de son Spectacle de la nature (sept volumes, 1732-1750), une initiation aux connaissances scientifiques de l'époque sous forme d'un dialogue entre un enfant, ses parents et son précepteur. Plus qu'un ouvrage pieux, c'est un véritable outil de vulgarisation qui sera loué par Réaumur tandis que ses qualités pédagogiques seront vantées par Rousseau. Voltaire insiste, quant à lui, sur les erreurs ridicules du texte, qui, mêlées à des choses justes, risquent de tromper les lecteurs.

Son succès est immédiat : le premier tirage est épuisé peu après sa mise en vente, une réédition étant tout de suite lancée. Parallèlement, un éditeur d'Utrecht réalise une contrefaçon, pratique courante à cette époque. Véritable best-seller de son temps, on a dénombré pas moins de cinquante-sept éditions (en comptant les différentes versions, notamment les abrégées) ainsi que plus de vingt-cinq traductions.

L'abbé Pluche s'inscrit dans la grande tradition de la théologie naturelle et fut influencé par des auteurs anglais comme John Ray ou William Derham. Le Spectacle de la nature est souvent dépeint comme contraire à l'esprit des Lumières car l'émerveillement devant la nature doit faire place à l'interprétation rationnelle de celle-ci. Pourtant l'abbé Pluche a largement contribué à l'intérêt pour les sciences et les connaissances. Cet ouvrage n'est pas seulement la description des merveilles du monde naturel puisqu'il aborde également les aspects appliqués des connaissances comme l'atteste le grand nombre de planches montrant des machines (un intérêt que l'on retrouve dans l'Encyclopédie vingt ans plus tard). L'abbé Pluche fut aussi l'auteur d'une Histoire du ciel et d'une Mécanique des langues et l'art de les enseigner qui ne rencontrèrent pas un succès comparable au Spectacle de la nature.

—  Valérie CHANSIGAUD

Écrit par :

  • : docteur en sciences de l'environnement, historienne des sciences et de l'environnement, chercheuse associée au laboratoire SPHERE, CNRS, UMR 7219, université de Paris-VII-Denis-Diderot

Classification


Autres références

«  PLUCHE ANTOINE dit L'ABBÉ (1688-1761)  » est également traité dans :

ZOOLOGIE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 9 222 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La zoologie moderne entre unité et morcellement »  : […] On considère que le fondateur de la zoologie moderne est le Britannique John Ray (1627-1705). Il est d'abord connu pour ses publications remarquables en botanique, où il fonde sa classification sur l'examen de la structure anatomique des fleurs et des fruits ; il propose également un concept précis de la notion d'espèce. Il vient à la zoologie un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoologie-histoire-de-la/#i_53591

Pour citer l’article

Valérie CHANSIGAUD, « PLUCHE ANTOINE dit L'ABBÉ (1688-1761) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-pluche/