PÄRSON ANJA (1981- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La skieuse suédoise Anja Pärson (ou Paerson) présente un palmarès peu commun : elle est en effet parvenue à remporter au moins une médaille d'or aux Championnats du monde dans les cinq disciplines du ski alpin (slalom, slalom-géant, super-géant, descente, combiné). Il s'agit d'un exploit unique, pour les hommes comme pour les femmes.

Née le 25 avril 1981 à Umeå, dans le comté de Västerbotten, Anja Pärson suit les conseils de son père dans le club de ski où Ingemar Stenmark s'entraînait naguère, dans la petite ville de Tärnaby. Stenmark – le skieur alpin qui a remporté le plus grand nombre de victoires dans les épreuves de Coupe du monde – devient vite l'idole de la jeune fille. Mais son talent lui vaut surtout d'être comparée à Pernilla Wiberg, la plus célèbre skieuse suédoise, qui se distingua durant les années 1990.

De fait, Anja Pärson montre rapidement ses qualités : en 1998, elle remporte, à l'âge de dix-sept ans, sa première épreuve de Coupe du monde, un slalom, sur les pistes de Mammoth Mountain, en Californie. En 2000, elle gagne le slalom et le slalom géant lors des Championnats du monde junior. L'année suivante, elle brille aux Championnats du monde en Autriche : elle s'adjuge la médaille d'or du slalom, devant la Française Christel Pascal, et obtient une médaille de bronze à l'occasion du slalom géant qui voit la victoire de Sonja Nef (Suisse).

Anja Pärson participe pour la première fois aux jeux Olympiques en 2002 à Salt Lake City. Elle obtient déjà deux médailles (l'argent en slalom géant, le bronze en slalom). Lors des Championnats du monde de 2003, à Saint-Moritz (Suisse), la jeune Suédoise s'adjuge le slalom géant. La même année, elle remporte le « petit globe » (classement par discipline) de la Coupe du monde de slalom géant. Durant la saison 2003-2004, elle domine ses concurrentes en slalom (6 victoires) comme en slalom géant (5 succès). Elle s'adjuge donc logiquement le petit globe de la Coupe du monde dans chacune de ces deux disciplines. Surtout, elle remporte le classement général de la Coupe du monde. Néanmoins, elle prend conscience que, pour remporter de nouveau ce « gros globe », il lui faut participer aux épreuves de vitesse (super-géant et descente). C'est ce qui lui permet, au terme de la saison 2004-2005, de remporter une nouvelle fois le classement général de la Coupe du monde. À l'occasion des Championnats du monde de 2005 à Bormio (Italie), Anja Pärson gagne le slalom géant. Surtout, elle s'illustre en super-géant : elle remporte l'épreuve, devant deux spécialistes de cette discipline, l'Italienne Lucia Recchia et l'Américaine Julia Mancuso.

La Suédoise se présente donc aux Jeux de Turin, en 2006, avec de grandes ambitions. Aussi se montre-t-elle déçue par ses premières prestations : elle doit se contenter de la médaille de bronze en combiné comme en descente. Elle retrouve cependant sa fougue à l'occasion du slalom : elle remporte l'épreuve, devant les Autrichiennes Nicole Hosp et Marlies Schild, et célèbre sa victoire par une belle glissade ventrale dans l'aire d'arrivée, geste qui deviendra sa signature. À l'issue de cette saison 2005-2006, elle termine deuxième du classement général de la Coupe du monde et reçoit le petit globe du slalom géant. Elle doit alors subir une opération du genou. De ce fait, elle brille moins dans les épreuves de Coupe du monde durant la saison 2006-2007 (elle est cinquième du classement général). Mais elle a une autre ambition : marquer de son empreinte les Championnats du monde, qui se tiennent en février 2007 dans son pays natal, à Åre. Fidèle à son rendez-vous, Anja Pärson est la vedette de cette édition. Le 6 février, elle s'adjuge le super-géant, devant l'Américaine Lindsey Kildow et l'Autrichienne Renate Götschl. Le 9, elle devient championne du monde du combiné, devant l'Américaine Julia Mancuso et l'Autrichienne Marlies Schild. Deux jours plus tard, elle s'offre la médaille d'or en descente, en battant la favorite américaine Lindsey Kildow. Avec ce succès, elle a donc obtenu au moins une médaille d'or dans chacune des cinq disciplines du ski alpin dans le cadre des Championnats du monde. Le 18 février, elle obtient une anecdotique médaille de bronze en slalom. Égaler Pernilla Wiberg (9 médailles aux jeux Olympiques ou aux Championnats du monde) était son ambition... Or, à l'issue des Championnats du monde d'Åre, Anja P [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« PÄRSON ANJA (1981- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/anja-parson/