GARNETT ANGELICA (1918-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain et peintre britannique, Angelica Garnett fut la dernière représentante du groupe de Bloomsbury, qui réunissait du début du xxe siècle et jusqu'à la Seconde Guerre mondiale de nombreux artistes et intellectuels britanniques, parmi lesquels Virginia et Leonard Woolf, Roger Fry, J. M. Keynes, Lytton Strachey, Roger Fry...

Angelica Bell est née en 1918 à Charleston (Sussex). Nièce de Virginia Woolf, fille de Vanessa Bell, elle n'apprend que très tardivement que son véritable père n'est pas le critique d'art Clive Bell mais le peintre Duncan Grant, amant de Vanessa. Elle se mariera en 1942 avec l'écrivain David Garnett, qui avait été lui-même l'amant de Duncan Grant. Dans Instants de vie, Virginia Woolf détaille longuement les rapports compliqués qu'entretenaient les membres de sa famille. Un demi-siècle plus tard, Angelica Garnett revient sur cette complexité dans des œuvres à haute teneur biographique, où dominent les portraits. Trompeuse Gentillesse (1985) porte un regard critique sur la société de Bloomsbury ainsi que sur l'héritage familial et affectif. Autre travail de mémoire, Les Deux Cœurs de Bloomsbury (2001) présente un regard croisé sur les rivalités qui existaient entre les deux sœurs, Virginia Woolf et Vanessa Bell. Dans Vérités non dites (2012), l’écrivain revient sur ses rapports avec sa mère.

Angelica Garnett a également conduit une carrière de peintre. Pensionnaire à Longford Grove School (Essex), elle étudie la peinture à l'École Euston Road à Londres, puis rejoint le London Theatre Studio sous la direction de Michel Saint-Denis. Après son mariage, elle emménage dans Hilton Hall à Cambridgeshire, où elle installe son atelier de peinture. Dans les années 1960, elle réalise des mosaïques. Installée en France depuis les années 1980, à Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence), elle se consacre à la sculpture – faite de matériaux et d'objets trouvés –, et à la peinture – essentiellement des natures mortes avec un passage par l'abstraction vers 1970.

Les œuvres d'Angelica Garnett ainsi que celles des artistes du groupe de Bloomsbury ont fait l'objet d'une rétrospective, Conversation anglaise, au musée de la Piscine de Roubaix en 2009.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« GARNETT ANGELICA - (1918-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/angelica-garnett/