PRETORIUS ANDRIES (1798-1853)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique sud-africain, né le 27 novembre 1798 près de Graaff-Reinet, dans la colonie du Cap (auj. Afrique du Sud), mort le 23 juillet 1853 à Magaliesberg, dans le Transvaal.

Impliqué dans plusieurs conflits frontaliers avec la colonie du Cap, contrôlée par les Britanniques, le Boer Andries Wilhelmus Jacobus Pretorius se lance dans un trek d'exploration en 1837. Il quitte définitivement sa ferme pour s'installer dans le Natal. Mais les hommes du chef zoulou Dingane tuent l'un des meneurs du Grand Trek, Piet Retief, et les Boers qui le suivent. Face à la menace qui pèse sur la sécurité des colons du Natal, Pretorius lève un commando de 500 hommes et écrase une armée de 10 000 Zoulous à Blood River en décembre 1838, faisant 3 000 morts chez ses ennemis sans quasiment compter de pertes dans son propre camp. Le frère de Dingane, Mpande, organise alors une révolte avec le soutien de Pretorius. Leurs forces communes mettent en déroute Dingane à la bataille de Magono en janvier 1840 et placent Mpande sur le trône zoulou. La même année, Pretorius obtient que les colonies boers implantées dans le Transvaal forment une fédération avec le Natal.

En 1842, les Britanniques occupent Durban, dans le Natal. Pretorius, ne parvenant pas à les déloger, quitte son poste de commandant général. Malgré l'annexion du Natal, il conserve des liens amicaux avec les autorités britanniques. Mais lorsque le gouverneur du Cap, sir Henry Pottinger, ignore les doléances des Boers, Pretorius décide de lancer en 1847 un nouveau trek jusque dans le lointain Transvaal. Lorsque les Britanniques annexent les terres voisines du fleuve Orange l'année suivante, Pretorius et les Boers du Transvaal contestent cette opération. Après s'être emparés de Bloemfontein, ils sont vaincus à Boomplaats en août 1848. Pretorius, dont la tête est mise à prix, fuit alors le Transvaal.

Toutefois, en tant que commandant général du Transvaal, Pretorius joue un rôle de premier plan dans les négociations avec les Britanniques. La conférence débouche sur la convention de Sand River (17 janvier 1852) qui reconnaît l'indépendance du Transvaal. Pretorius obtient également, en février 1854, lors de la convention de Bloemfontein, l'indépendance de la seconde République boer. L'État libre d'Orange est ainsi reconnu sept mois avant la mort de Pretorius. La nouvelle capitale du pays est baptisée Pretoria en son honneur.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« PRETORIUS ANDRIES - (1798-1853) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andries-pretorius/