DOWNING ANDREW JACKSON (1815-1852)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jardinier-paysagiste et architecte américain, né le 30 octobre 1815 à Newburgh (État de New York), mort le 28 juillet 1852 près de Yonkers (État de New York).

Né d'un père pépiniériste, Andrew Jackson Downing commence à travailler avec son père et s'intéresse peu à peu à l'aménagement des jardins ainsi qu'à l'architecture. Commençant à écrire dans le domaine de la botanique et de l'art paysager, il se forme à ces disciplines en autodidacte.

Son premier ouvrage, A Treatise on the Theory and Practice of Landscape Gardening, Adapted to North America (1841, « Traité sur la théorie et la pratique de l'aménagement des jardins paysagers adaptées à l'Amérique du Nord »), fait de lui une autorité nationale en la matière et sera l'objet de nombreuses rééditions, la dernière datant de 1921. Dans Cottage Residences (1842), il applique les principes du paysagisme et de l'architecture aux exigences des petits propriétaires. The Fruits and Fruit Trees of America (1845, « Fruits et arbres fruitiers d'Amérique »), écrit en collaboration avec son frère Charles, est un traité très complet sur le sujet. À la suite de sa publication, Downing crée un périodique, the Horticulturist, qu'il éditera jusqu'à sa mort. Son ouvrage The Architecture of Country Houses, Including Designs for Cottages, Farm Houses, and Villas (1850, « Architecture des maisons rurales avec dessins de cottages, fermes et villas ») restera longtemps une référence.

Lors d'un voyage en Europe en 1850, Andrew Jackson Downing devient l'associé de l'architecte anglais Calvert Vaux. Aux États-Unis, ils concevront nombre de propriétés, bâtiments et jardins, dans la vallée de l'Hudson et sur Long Island, situées dans l'État de New York. Dès lors considéré comme l'architecte paysagiste américain le plus en vue de son temps, Downing est chargé en 1851 d'aménager les jardins du Capitole, de la Maison-Blanche et de la Smithsonian Institution, à Washington. Cependant, les plans de ce dernier projet seront menés à bien par ses successeurs, car leur auteur décède lors d'un naufrage non loin du port de New York.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  DOWNING ANDREW JACKSON (1815-1852)  » est également traité dans :

DAVIS ALEXANDER JACKSON (1803-1892)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 299 mots

Architecte, dessinateur et illustrateur américain né le 24 juillet 1803 à New York, mort le 14 janvier 1892 à West Orange (New Jersey). Talentueux, dessinateur d'architecture Alexander Jackson Davis fait la connaissance de l'architecte Ithiel Town, dont il devient l'associé en 1829. Le cabinet Town & Davis réalise plusieurs bâtiments publics de style néo-grec, dont les capitoles d'État de l'In […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-jackson-davis/#i_50351

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le pittoresque »  : […] L'austérité de l'architecture néo-grecque a provoqué une réaction en faveur de formes jugées moins intimidantes. La sensibilité romantique nourrie de la lecture des romans de Walter Scott favorise l'émergence de courants pittoresques et éclectiques grâce à des ouvrages illustrés largement diffusés. Au cours de sa longue carrière, Alexander Jackson Davis (1803-1892), associé à l'architecte Ithiel T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/#i_50351

Pour citer l’article

« DOWNING ANDREW JACKSON - (1815-1852) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrew-jackson-downing/