DAVIS ALEXANDER JACKSON (1803-1892)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Architecte, dessinateur et illustrateur américain né le 24 juillet 1803 à New York, mort le 14 janvier 1892 à West Orange (New Jersey).

Talentueux, dessinateur d'architecture Alexander Jackson Davis fait la connaissance de l'architecte Ithiel Town, dont il devient l'associé en 1829. Le cabinet Town & Davis réalise plusieurs bâtiments publics de style néo-grec, dont les capitoles d'État de l'Indiana à Indianapolis (1831-1835) et de Caroline du Nord à Raleigh (1833-1840), la West Presbyterian Church (1831-1832) et la Custom House (1833-1842) à New York. Davis conçoit à cette époque des éléments originaux, notamment une fenêtre qu'il baptisera « Davisean », qui consiste en la réunion en un seul motif vertical de fenêtres sur plusieurs niveaux et généralement en retrait.

En 1835, Alexander Jackson Davis commence à travailler à son compte. Il se spécialise dans la conception de maisons et cottages en s'inspirant du gothique, des villas italiennes et d'autres styles. Il est influencé par les théoriciens du pittoresque anglais et collabore avec le jardinier-paysagiste et architecte Andrew Jackson Downing. Il réalise les illustrations des livres de ce dernier (Cottage Residences, 1842, et The Architecture of Country Houses, 1850) et dessine les maisons pour Llewellyn Park (West Orange, 1852-1869), faubourg-jardin aménagé par Downing. Davis est surtout connu pour ses dessins de villas, maisons et cottages originaux de style pittoresque dont plus d'une centaine ont été construits. Il a contribué à définir le concept de la maison américaine typique de style néogothique (le Carpenter Gothic) du milieu du xixe siècle.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  DAVIS ALEXANDER JACKSON (1803-1892)  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le pittoresque »  : […] L'austérité de l'architecture néo-grecque a provoqué une réaction en faveur de formes jugées moins intimidantes. La sensibilité romantique nourrie de la lecture des romans de Walter Scott favorise l'émergence de courants pittoresques et éclectiques grâce à des ouvrages illustrés largement diffusés. Au cours de sa longue carrière, Alexander Jackson Davis (1803-1892), associé à l'architecte Ithiel T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/#i_12064

Pour citer l’article

« DAVIS ALEXANDER JACKSON - (1803-1892) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-jackson-davis/