SCHWARZ-BART ANDRÉ (1928-2006)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Romancier. Issu d'une famille juive polonaise dont quatre des membres disparaissent après leur déportation au cours de la Seconde Guerre mondiale, André Schwarz-Bart est surtout connu comme l'auteur du Dernier des Justes, qui obtient le prix Goncourt en 1959. Le livre connaît un succès retentissant, à une époque où les témoignages sur la Shoah n'étaient pas encore très nombreux. Engagé dans la Résistance au cours de la guerre, puis, à son issue, ouvrier en usine, membre des Jeunesses communistes, il passe son baccalauréat et obtient une bourse pour entreprendre des études à la Sorbonne. Il ne deviendra écrivain, selon ses dires, que « par accident » ou plutôt poussé par une nécessité qui le dépassait. Sept ans après ce prix, André Schwarz-Bart publie avec son épouse antillaise Simone Schwarz-Bart Un plat de porc aux bananes vertes, puis en 1972, La Mulâtresse solitude, deux ouvrages qui dénoncent l'esclavage.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  SCHWARZ-BART ANDRÉ (1928-2006)  » est également traité dans :

SHOAH LITTÉRATURE DE LA

  • Écrit par 
  • Rachel ERTEL
  •  • 12 488 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'imaginaire et le mémoriel : mémoire sidérée, mémoire greffée »  : […] Œuvre inaugurale, Le Dernier des Justes d'André Schwarz-Bart (1959) est un raccourci symbolique du martyrologe juif depuis les meurtres de York en 1185 jusqu'à Auschwitz. Ernie est le dernier maillon de la chaîne des Justes qui avaient assuré la perpétuation du peuple par la « sanctification du Nom » sur tous les bûchers du monde. Au seuil de la chambre à gaz, dans une ultime […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-de-la-shoah/#i_27786

Pour citer l’article

« SCHWARZ-BART ANDRÉ - (1928-2006) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-schwarz-bart/