ROUSSET ANDRÉ (1930-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le physicien français André Rousset est né le 29 septembre 1930. En 1954, il intègre le laboratoire de physique des particules de Louis Leprince-Ringuet à l’École polytechnique. Nommé professeur à l'École des mines de Paris en 1960, il retourne au laboratoire de Leprince-Ringuet pour occuper le poste de sous-directeur en 1964, puis rejoint en 1969 le Laboratoire européen pour la physique des particules (Cern). Il y dirige la division des chambres à bulles à liquides lourds (TCL), qui a la charge de concevoir des détecteurs de nouvelles particules produites par les accélérateurs. Il est ainsi l'un des principaux constructeurs de la grande chambre de détection Gargamelle. Grâce à cet équipement, Rousset, avec l'aide d'André Lagarrigue et d'autres collaborateurs, mettra en évidence en 1973 des courants neutres très faibles, découverte qui induira l'unification des interactions électromagnétique et faible. De retour à Paris en 1974, il conserve des relations étroites avec le Cern, tout en occupant diverses fonctions dans les hautes sphères de l’État : conseiller scientifique de la Délégation générale à la recherche scientifique et technique, du Centre national de la recherche scientifique, de l’Aérospatiale et de la présidence de la République, jusqu’en 1995.

André Rousset meurt le 1er juillet 2001.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« ROUSSET ANDRÉ - (1930-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-rousset/