DUMAS ANDRÉ (1918-1996)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'un médecin militaire mort en 1918, André Dumas est né à Montauban. Par sa mère, il appartient à la grande famille des Maury, qui a exercé une forte influence sur le protestantisme français depuis le xixe siècle. Après des études de philosophie et de théologie à Montpellier, Paris et Bâle, il est équipier du Comité intermouvement auprès des évacués (Cimade) dans les camps d'internement nazis en 1941-1942. Il recevra à ce titre la médaille des Justes pour son aide aux Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale et sera membre du comité d'honneur du M.R.A.P. Très proche des préoccupations des jeunes, il devient secrétaire général de la Fédération française des associations chrétiennes d'étudiants, pasteur de l'Église réformée de Pau, puis aumônier universitaire à Strasbourg avant d'occuper, de 1961 à 1984, la chaire de philosophie et d'éthique à la Faculté libre de théologie protestante de Paris, institution dont il sera le doyen de 1973 à 1975. Très présent dans les milieux intellectuels parisiens, il est décédé en 1996, à La Roche-sur-Yon, des suites d'une cruelle maladie.

À la pointe des combats sans être un avant-gardiste, André Dumas s'est fortement intéressé, notamment dans la seconde partie de sa vie, aux questions éthiques. Président de l'hebdomadaire Réforme, membre du comité de rédaction de la revue Esprit, conférencier recherché en raison de sa vaste culture et de ses dons de communication, auteur de textes brillants et accessibles, il a apporté par la plume et par la parole un éclairage souvent original sur les grands problèmes de notre temps. Il prit une part importante, avec son épouse, Francine Dumas, aux débats sur la contraception et l'avortement lors du vote de la loi Veil qui légalisa en 1975 l'interruption volontaire de grossesse, et d'une manière plus générale à tous ceux qui ont tourné autour de la situation de la femme dans l'Église et dans la société.

Penseur influent, André Dumas est l'héritier, à sa manière, de Karl Barth et de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : pasteur de l'Église réformée de France, aumônier honoraire des armées

Classification

Les derniers événements

21 mars - 2 avril 1993 • France • Victoire de l'opposition aux législatives, Édouard Balladur Premier ministre, Philippe Séguin président de l'Assemblée nationale.

son groupe à l'Assemblée nationale, mais André Lajoinie, numéro deux du parti, n'est pas réélu. Les écologistes ne parviennent pas à entrer au Palais-Bourbon, et le F.N. perd le seul siège qu'il y détenait. Quinze membres du gouvernement – dont Roland Dumas, Michel Delebarre et Louis Mermaz – sont battus [...] Lire la suite

11-31 juillet 1989 • France • Prise de position officielle du gouvernement sur le sort de l'otage Jacqueline Valente.

Le 11, Anne-Marie et André Métral, sœur et beau-frère de Jacqueline Valente enlevée en Méditerranée en novembre 1987 par le groupe Abou Nidal, entament une grève de la faim à Lyon en vue d'obtenir une « prise de position officielle » du gouvernement sur le sort de la jeune femme. Le 27 [...] Lire la suite

13-21 septembre 1987 • France • Indignation après les déclarations de Jean-Marie Le Pen sur les chambres à gaz

, André Lajoinie parle d'« ignominie », Laurent Fabius estime qu'il s'agit d'une conduite fasciste, tandis que Louis Mermaz juge l'honneur du Parlement atteint. Autorités religieuses, associations antiracistes et médias protestent unanimement. Le 16, de nombreuses personnalités socialistes (Pierre Mauroy [...] Lire la suite

19 décembre 1983 • France • Nomination de Roland Dumas au ministère des Affaires européennes

Roland Dumas, avocat proche de François Mitterrand, est nommé ministre des Affaires européennes. Il remplace à ce poste André Chandernagor nommé, le 7, premier président de la Cour des comptes. Roland Dumas ne sera pas, comme ce dernier, délégué auprès du ministre des Relations extérieures, mais ministre à part entière.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe VASSAUX, « DUMAS ANDRÉ - (1918-1996) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-dumas/