ANAXIMÈNE DE MILET (~550 env.-env. ~480)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né vers 556 av. J.-C., mort vers 480 av. J.-C., ce philosophe grec est l'un des trois représentants de l'école de Milet, considérés comme les premiers philosophes de l'Occident. Si Thalès tient pour acquis que l'eau est l'élément essentiel de toute matière, Anaximandre, son élève, dénomme la substance fondamentale du monde l'« infini ».

Anaximène, lui-même élève d'Anaximandre, substitue le mot aer (« air ») aux qualificatifs de ses prédécesseurs. Ses écrits ne survivent pas après la période hellénistique, mais il en reste cependant quelques bribes dans les ouvrages de ses successeurs. Leur interprétation prête donc souvent à controverse. Une chose demeure certaine cependant, Anaximène pense que toute substance provient de l'air par un phénomène de condensation et de raréfaction. Lorsque ce fluide est réparti de façon homogène, il constitue l'atmosphère banale, invisible. La condensation le rend visible par l'intermédiaire d'un changement d'état. Ainsi, il produit de la brume ou des nuages, qui donnent de la pluie. Soumise à une plus forte compression, l'eau se transforme en matière solide, telle la terre, qui se condense elle-même en pierre. Quand il se raréfie, l'air devient feu. La chaleur et la sécheresse sont typiques de la rareté de la matière, tandis que le froid et l'humidité sont liés à la matière dense.

L'hypothèse d'Anaximène selon laquelle l'air est éternellement en mouvement laisse entendre que cet élément est doué de vie. De ce fait, l'air a des qualités divines. Il est aussi bien à l'origine de l'existence des autres dieux qu'à celle de toute matière. Cette notion de mouvement éternel est valable également pour tout passage d'un état de l'air à l'autre. Anaximène voit une analogie entre l'air divin qui soutient le monde et l'air humain, l'« âme », qui anime les êtres humains. Cette comparaison entre macrocosme et microcosme lui permet de maintenir une unité dans la diversité. En outre, cette théorie renforce l'opinion des contemporains du philosophe selon laquelle il existe un principe primordial, qui régule to [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  ANAXIMÈNE DE MILET (~550 env.-env. ~480)  » est également traité dans :

AIR, élément

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 720 mots

Anaximène (~ 556-~ 480), à la différence de Thalès, enseignait que toute substance provient de l'air ( pneuma ) par raréfaction et condensation ; dilaté à l'extrême, cet air devient feu ; comprimé, il se transforme en vent ; il produit des nuages, qui donnent de l'eau lorsqu'ils sont comprimés. Une compression plus forte de l'eau transforme celle-c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/air-element/#i_359

ANTIQUITÉ - Naissance de la philosophie

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 11 114 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les présocratiques »  : […] La philosophie n'est pas née à proprement parler en Grèce, mais dans les colonies grecques d'Asie Mineure. C'est à Milet qu'une lignée de physiciens, souvent appelés ioniens en raison de leur origine, commencent à spéculer, dès le début du vi e  siècle avant J.-C., sur la nature profonde des choses, c'est-à-dire sur ce qui, derrière les apparences, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiquite-naissance-de-la-philosophie/#i_359

ÉLÉMENTS THÉORIES DES

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 8 234 mots

Dans le chapitre « Les Ioniens »  : […] Vers 600 avant J.-C., Thalès de Milet, le fondateur de l'école ionienne, semble avoir été le premier philosophe qui ait tenté de dégager une théorie cosmologique préscientifique des systèmes magico-religieux babyloniens et égyptiens. En effet, la conception centrale de la cosmologie de Thalès, selon laquelle l'Eau était l'élément primordial de l'U […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theories-des-elements/#i_359

IONIENS, philosophie

  • Écrit par 
  • Clémence RAMNOUX
  •  • 4 350 mots

Traditionnellement, on appelle « Ioniens » ou « premiers philosophes de la Grèce » un groupe de personnages ayant fleuri au vi e  siècle avant J.-C. dans les grandes cités côtières d'Asie mineure, singulièrement dans la ville portuaire de Milet et la cité de pèlerinage d'Éphèse. Après Aristote et d'après lui, on nomme Milésiens Thalès, Anaximandre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ioniens-philosophie/#i_359

Pour citer l’article

« ANAXIMÈNE DE MILET (~550 env.-env. ~480) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anaximene-de-milet/