JOHNSON ALLEN (1971- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Spécialiste du 110 mètres haies, l'athlète américain Allen Johnson est couronné champion du monde en 1995 en 13,00 s, devant le Britannique Tony Jarret. En 1996, à Atlanta, il devient champion olympique (12,95 s), battant son compatriote Mark Crear et l'Allemand Florian Schwarthoff. En 1997, à Athènes, il conserve son titre mondial (12,93 s), malgré le retour au premier plan du Britannique Colin Jackson (deuxième, 13,05 s) En 2001, il est une nouvelle fois champion du monde (13,04 s), en devançant le Cubain Anier Garcia, champion olympique à Sydney en 2000. En 2003, à Paris - Saint-Denis, il est champion du monde pour la quatrième fois. En 2004, aux jeux Olympiques d’Athènes, il est éliminé dès les séries à la suite d'une chute. Mais aurait-il pu rivaliser avec le Chinois Liu Xiang, vainqueur du 110 mètres haies en égalant le record du monde (12,91 s) ? En 2005, lors des Championnats du monde d'Helsinki, Allen Johnson, en quelque sorte représentant l'ancienne génération, obtient la médaille de bronze (13,10 s), devancé par le Français Ladji Doucouré (13,07 s) et le Chinois Liu Xiang (13,08 s).

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « JOHNSON ALLEN (1971- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/allen-johnson/