MUNRO ALICE (1931-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nouvelliste canadienne, Alice Munro, née Alice Anne Laidlaw, se fit connaître sur la scène littéraire internationale grâce à ses histoires admirablement bien construites, qui se déroulent souvent dans le sud-ouest de l'Ontario et sont peuplées de personnages d'origine écossaise et irlandaise. L'œuvre d'Alice Munro se distingue par ses images précises et son style narratif à la fois lyrique, passionnant, sobre et intense, qui révèle la profondeur et la complexité de la vie affective de gens ordinaires.

Alice Munro

Alice Munro

photographie

Prix Nobel de littérature 2013, la Canadienne Alice Munro s'est spécialisée dans le genre de la nouvelle. 

Crédits : AP Images

Afficher

Née le 10 juillet 1931 à Wingham, en Ontario, Alice Munro étudie pendant deux ans à l'université Western Ontario, avant de partir s'installer à Vancouver, en Colombie-Britannique. Elle publie son premier recueil de nouvelles, Dance of the Happy Shades (La Danse des ombres heureuses), en 1968. Comme deux autres de ses recueils – Who Do You Think You Are ? (1978, paru plus tard sous le titre The Beggar Maid : Stories of Flo and Rose, traduit par Un demi-pamplemousse) et The Progress of Love (1986, Miles city, Montana) –, celui-ci reçoit le prix littéraire décerné chaque année par le gouverneur général du Canada aux œuvres de fiction. L'unique roman d'Alice Munro, The Lives of Girls and Women (1971), qui raconte divers passages à l'âge adulte, est suivi de nombreux autres recueils : Something I've Been Meaning to Tell You (1974), The Moons of Jupiter (1982, Les Lunes de Jupiter), Friend of My Youth (1986, Amie de ma jeunesse), A Wilderness Station (1994) et The Love of a Good Woman (1998, L'Amour d'une honnête femme). Les récits d'Open Secrets (1994, Secrets de Polichinelle) se déroulent quant à eux sur diverses toiles de fond, allant des collines mi-civilisées mi-sauvages du sud de l'Ontario aux montagnes albanaises. Alice Munro explore la profondeur des vies ordinaires dans Runaway (2004, Fugitives), tandis que dans les nouvelles de The View from Castle Rock (2007, Du côté de Castle Rock), elle mêle réci [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  MUNRO ALICE (1931- )  » est également traité dans :

CANADA - Arts et culture

  • Écrit par 
  • Andrée DESAUTELS, 
  • Roger DUHAMEL, 
  • Marta DVORAK, 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Constance NAUBERT-RISER, 
  • Philip STRATFORD
  • , Universalis
  •  • 25 026 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Dialogue avec l'Histoire »  : […] and after, 1999), Marian Engel (The Glassy Sea, 1978), Margaret Atwood, Carol Shields (née en 1935), ou bien encore la nouvelliste Alice Munro (née en 1931), de Dance of the Happy Shades (1968) à The Love of a Good Woman (1998) ou Hateship, Friendship, Courtship, Loveship, Marriage (2001). Or ces auteurs se meuvent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-arts-et-culture/#i_51696

JULIETA (P. Almodóvar)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 044 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une disparition »  : […] Ruth Rendell (En chair et en os [Carne tremula], 1997) ou Thierry Jonquet (La piel que habito, 2011). Cette fois, ce sont trois nouvelles de la Canadienne Alice Munro qu’il fusionne en un seul scénario implacablement construit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julieta/#i_51696

Pour citer l’article

« MUNRO ALICE (1931-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alice-munro/