RITTMANN ALFRED (1893-1980)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pétrologue suisse né à Bâle et mort à Catane (Sicile). Alfred Rittmann étudie la pétrographie avec Duparc à Genève et se perfectionne à Vienne, à Berlin, à Heidelberg au contact de maîtres tels que Alfred Lacroix, Friedrich Becke, Wulfing. Il passe son doctorat ès sciences à Genève en 1926. Jusqu'en 1934, il travaille à l'Institut volcanologique Friedländer, à Naples, où il mène des recherches sur le Vésuve alors en pleine activité éruptive ; il en publie une analyse, devenue classique. Entre-temps, il étudie les roches et l'histoire géologique d'Ischia, des champs phlégréens (région volcanique à l'ouest de Naples), du monte Vulture. Au cours des six années qui suivirent, il enseigne à Bâle les méthodes pétrographiques, géochimiques et la volcanologie. C'est à cette époque, en 1936, que paraît la première édition de son livre sur les volcans et leur activité (Vulkane und ihre Tätigkeit). Il y expose ses théories personnelles fondées sur un demi-siècle d'observations de l'activité volcanique et sur une expérience scientifique particulièrement riche. Ce livre, maintes fois réédité, fut traduit en plusieurs langues, notamment en français par Haroun Tazieff. Il reste l'un des principaux guides pour les volcanologues néophytes. En 1940, il retourne en Italie, à Rome, comme directeur du Centre de recherches géologiques, puis au centre Silano du Conseil national de recherches géologiques. Pendant les neuf années où il occupe ces fonctions, il enrichit encore son expérience des volcans italiens. Il enseigne ensuite dans les universités d'Alexandrie et du Caire pendant une dizaine d'années ; il reste en contact avec le volcanisme en étudiant le paléovolcanisme d'Égypte. En 1958, il est nommé directeur de l'Institut volcanologique de l'université de Catane situé au pied de l'Etna. Sa haute notoriété fut consacrée, en 1954, quand l'Association internationale de volcanologie (A.I.V.) de l'Union géodésique et géophysique internationale l'élit président. Il est même réélu par deux fois à ce poste lors des congrès de Toronto (1957) et d'Helsinki (1960). Considéré comme l'un des fondateurs de la volcanologie en Europe, Rittmann exerçait encore, à quatre-vingts ans, la charge de président de l'Institut international de recherches volcanologiques (I.I.R.V.).

—  Alain Gil MAZET

Écrit par :

Classification


Autres références

«  RITTMANN ALFRED (1893-1980)  » est également traité dans :

ROCHES (Classification) - Roches magmatiques

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE
  •  • 7 493 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Contamination »  : […] La diversité des roches éruptives ne peut cependant pas s'expliquer uniquement par la différenciation ; la composition des magmas peut aussi être modifiée par contamination, soit par assimilation (incorporation de formations encaissantes qui passent en solution dans le bain fondu), soit par mélange avec d'autres magmas de nature différente. L'assimilation obéit au principe des séries réactionnelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-classification-roches-magmatiques/#i_39414

Pour citer l’article

Alain Gil MAZET, « RITTMANN ALFRED - (1893-1980) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-rittmann/