LOVELL ALFRED CHARLES BERNARD (1913-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Radioastronome britannique né le 31 août 1913 à Oldland Common, dans le Gloucestershire, mort le 6 août 2012.

Alfred Charles Bernard Lovell soutient une thèse de doctorat (Ph.D.) à l'université de Bristol en 1936. Après avoir donné des cours de physique à l'université de Manchester pendant un an, il y devient membre d'une équipe de recherche sur les rayons cosmiques jusqu'en 1939, date à laquelle il publie son premier ouvrage, Science and Civilization. Durant la Seconde Guerre mondiale, Lovell travaille pour le Telecommunications Research Establishment de la Royal Air Force, où il mène des études sur l'utilisation des radars à des fins de détection et de navigation, travaux qui lui vaudront de devenir officier de l'Ordre de l'Empire britannique en 1946.

De retour à l'université de Manchester en 1945, Lovell achète un radar de l'armée pour ses recherches sur les rayons cosmiques. Les interférences provoquées par la ville de Manchester le contraignent à transférer ses équipements à Jodrell Bank, sur un terrain vague situé à une trentaine de kilomètres au sud de Manchester. Le recteur de l'université autorise rapidement l'installation d'un établissement permanent sur ce site et finance la construction de son premier radiotélescope.

Grâce à cet instrument, Lovell étudie d'abord les météorites. Une quinzaine d'années plus tôt, lorsque des ondes radio avaient rebondi contre une averse de météorites, certains astronomes avaient remarqué que le nombre de météorites observés à l'œil nu était bien plus faible que celui des échos radio reçus, ce qui suggérait la présence de nombreux autres corps célestes. Lovell observe, à l'aide de son nouveau radiotélescope, une averse de météorites particulièrement intense dans la nuit du 9 au 10 octobre 1946. Ayant dirigé les signaux radio de son instrument vers l'averse météorique pendant toute la durée de celle-ci, il constate que le nombre de météorites observés à l'aide des instruments optiques coïncide avec le nombre d'échos radio reçus ; de plus, le moment de réception des échos correspond au [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : ancien maître de conférences en histoire des sciences à l'université de Cambridge, éditeur

Classification

Pour citer l’article

Michael Anthony HOSKIN, « LOVELL ALFRED CHARLES BERNARD - (1913-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-charles-bernard-lovell/