TOLSTOÏ ALEXEÏ KONSTANTINOVITCH (1817-1875)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète et écrivain russe, A. K. Tolstoï fut élevé dans le culte de l'art et dans l'esprit de la chevalerie ; proche du tsar Alexandre II — il est comte —, mais jamais courtisan, il défend un idéal de monarchie aristocratique, stable et libre. Il exprime ses idées, non sans didactisme, dans des œuvres à thème historique : des ballades, un roman, Prince Serebrianny (Knjag' Serebrjannyj, 1862) ; une trilogie dramatique : La Mort d'Ivan le Terrible (Smert' Ivana groznogo, 1866), Le Tsar Fédor (Fëdor Ivannovič, 1868), Le Tsar Boris (Car' Boris, 1870) ; de là, sans doute, leur aspect quelque peu factice et compassé qui n'exclut pas la grandiloquence. Hostile au populisme comme à la tyrannie, il décrit des conflits politiques, des oppositions de caractères, mais il abuse des scènes à effet et des tirades, au détriment des actions secondaires et du pittoresque. L'autre versant de son œuvre est à coup sûr plus spontané : il excelle dans la satire et la parodie. Avec ses cousins Jemtchoujnikov, il alimente pendant longtemps une célèbre chronique composée de sentences dignes de M. Prudhomme et signée Kozma Proutkov : solennel, bien-pensant et borné, Proutkov incarne le petit bureaucrate russe dans toute sa sottise. Ses poésies lyriques enfin, inspirées par la nature et l'amour, ont été souvent mises en musique. C'est un puriste de la langue russe.

—  Alexandre BOURMEYSTER

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, maître de conférences à l'université de Grenoble-III

Classification

Pour citer l’article

Alexandre BOURMEYSTER, « TOLSTOÏ ALEXEÏ KONSTANTINOVITCH - (1817-1875) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexei-konstantinovitch-tolstoi/