ODOÏEVSKI ALEXANDRE IVANOVITCH (1802-1839)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète russe descendant d'une lignée princière illustre mais appauvrie. Officier de la garde à dix-neuf ans, Alexandre Ivanovitch Odoïevski se lie avec Griboïedov, écrit des vers, et adhère à la société secrète du Nord. Le 14 (26) décembre 1825, il participe activement à l'insurrection qu'on appellera « décabriste » ou « décembriste ». Condamné au bagne, il anime, en Sibérie, les réunions de l'« académie des bagnards » et devient le chantre des décembristes déportés. Il répond, en leur nom, à la célèbre épître de Pouchkine : « Au fond des mines sibériennes... » Dans ses vers publiés anonymement dans les revues de l'époque, il reprend des thèmes décembristes : liberté, civisme, amour du peuple, mais avec des accents schellingiens, sur le ton du consolateur et non du tribun. Sa peine est commuée en assignation à résidence (1833), puis il est affecté à l'armée du Caucase. Lermontov et Ogariev l'y rencontrent peu avant qu'il ne meure de la malaria.

—  Alexandre BOURMEYSTER

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, maître de conférences à l'université de Grenoble-III

Classification

Pour citer l’article

Alexandre BOURMEYSTER, « ODOÏEVSKI ALEXANDRE IVANOVITCH - (1802-1839) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-ivanovitch-odoievski/