HOLLYWOOD

Médias de l’article

Cecil B. DeMille et Ernst Lubitsch

Cecil B. DeMille et Ernst Lubitsch
Crédits : John Kobal Foundation/Hulton Getty

photographie

Le Fils du cheik

Le Fils du cheik
Crédits : Hulton Getty

photographie

Harold Lloyd

Harold Lloyd
Crédits : Hulton Getty

photographie

Frank Borzage

Frank Borzage
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


Depuis le milieu des années 1910, le nom de Hollywood est quasi synonyme de « cinéma américain ». Moins le cinéma des « auteurs » (à l'européenne) que celui de « l'usine à rêves », qui fournit à la planète entière ses divertissements les plus spectaculaires, les plus populaires et les plus rentables. Investie dès l'époque du muet par des artistes accourus du monde entier et des stars dont la vie fastueuse et parfois scandaleuse défraye la presse des potins, la « Mecque du cinéma » (Cendrars) est gérée en oligopole par ses « nababs », pour la plupart immigrants juifs d'Europe centrale. Le studio system qu'ils mettent progressivement en place après la Première Guerre mondiale fonctionne à plein régime dans les années 1930 et 1940, lorsque huit grandes compagnies (les « majors ») se partagent la production, la distribution et l'exploitation de quelque 500 films par an. Il périclite ensuite, victime des actions antitrusts de l'après-guerre et de la concurrence de la télévision. Mais depuis les années 1970, malgré l'inflation des coûts de production et la contestation idéologique de la génération du baby-boom, Hollywood est redevenu la capitale du cinéma mondial, où sont conçus, financés et le plus souvent réalisés les films à gros budget (La Guerre des étoiles, 1977, Titanic, 1998) ainsi que la majorité des fictions télévisuelles à vocation internationale. Avec l'entrée dans le xxie siècle, l'environnement industriel et technologique de la côte du Pacifique semble plus que jamais propice aux grandes synergies qui conditionnent la réalisation et l'exploitation des images de demain.

Les origines

Le nom de Hollywood (« bois de houx ») est donné en 1886 par Daeida Wilcox au ranch acheté par son mari dans la vallée de Cahuenga, en Californie. Agent immobilier, Harvey Henderson Wilcox découpe sa vaste propriété en vingt-cinq blocs comprenant chacun de dix à vingt-quatre parcelles, et les revend avec profit. Le lotissement, délimité au nord par Franklin Avenue, au sud par Suns [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur de civilisation américaine à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  HOLLYWOOD  » est également traité dans :

HOLLYWOOD CLASSIQUE. LE TEMPS DES GÉANTS (P. Berthomieu)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 868 mots

Hollywood n'est pas une entité localisée à Los Angeles et qui imposerait sa façon de voir au reste de l'univers ; Hollywood est un processus qui intègre en un équilibre toujours mouvant les œuvres et les arts, le populaire et le sophistiqué, l'Amérique et le reste de l'univers... Si l'on veut comprendre l'alpha et l'omega de cette distinction et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hollywood-classique-le-temps-des-geants-p-berthomieu/#i_17475

PREMIERS STUDIOS DE CINÉMA À HOLLYWOOD

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 230 mots
  •  • 1 média

À quelques kilomètres de Los Angeles , ancien pueblo mexicain devenu américain en 1850, Hollywood est d'abord un ranch, « le bois de houx », bientôt vendu en lotissements. En 1903, avec 700 habitants, Hollywood devient une ville. Dès 1909, D. W. Griffith (1875-1948) y tourne pour la Biograph. Des studios de fortune, constitués […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiers-studios-de-cinema-a-hollywood/#i_17475

ALTMAN ROBERT (1925-2006)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 167 mots

Dans le chapitre « Retour à l'écriture chorale »  : […] On croit alors Robert Altman marginalisé par Hollywood. Mais il revient en force en 1992, avec The Player, un film sur Hollywood, justement, qui remporte un grand succès. À travers le conflit entre un scénariste, bientôt entraîné dans une affaire de meurtre, et son producteur, Altman règle ses comptes joyeusement. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-altman/#i_17475

ANGER KENNETH (1927-    )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 164 mots

Kenneth Anger est, avec Andy Warhol, la personnalité la plus connue de l'underground cinématographique américain. Mais contrairement à Warhol, l'auteur de Scorpio Rising ne doit sa notoriété qu'à ses films et à la manière dont il a su articuler des formes de culture populaire (pop music, bande dessinée, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kenneth-anger/#i_17475

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Cinéma

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 3 486 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le complexe américain »  : […] L'un des problèmes séculaires du cinéma britannique est sa rivalité complice, sa relation d'amour-haine avec Hollywood. Dès les années 1910, le cinéma américain impressionne le public anglais, phénomène qui s'accentuera avec le parlant, grâce à la langue qui leur est commune, et malgré les efforts des autorités pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-cinema/#i_17475

ARBUCKLE ROSCOE (1887-1933)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 598 mots

Comédien et réalisateur américain, Roscoe Arbuckle vit sa brillante carrière interrompue par le premier des grands scandales hollywoodiens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roscoe-arbuckle/#i_17475

ARZNER DOROTHY (1897?- 1979)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 721 mots

La cinéaste américaine Dorothy Arzner fut la seule femme à diriger des longs-métrages dans les studios d'Hollywood dans les années 1930. De 1927 à 1943, elle réalisa ainsi dix-sept films, dont Christopher Strong (1933, La Phalène d'argent) et Dance, Girl, Dance (1940), deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dorothy-arzner/#i_17475

AUTANT EN EMPORTE LE VENT, film de Victor Fleming

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 943 mots
  •  • 1 média

américaine, la seule guerre « officielle » menée sur le territoire des États-Unis. L'œuvre est d'ailleurs un des films hollywoodiens dont la genèse est la mieux connue, grâce aux innombrables notes de service dictées par le producteur et réunies en volume après sa mort. Bien qu'elle n'ait jamais été placée très haut par les cinéphiles, elle reste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autant-en-emporte-le-vent/#i_17475

BACALL LAUREN (1924-2014)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 672 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Naissance d'un couple »  : […] une femme typique, selon la critique féministe Molly Haskell, de l'héroïne américaine du cinéma hollywoodien des années 1940. Ce modèle de femme non soumise utilise ses attraits sexuels de façon élégante et désinvolte, non pour rabaisser l'homme mais pour conquérir une forme d'égalité. On connaît la recette voulue par Hawks : dans chaque scène, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lauren-bacall/#i_17475

BARRYMORE LIONEL (1878-1954)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 333 mots

En 1926, il quitte définitivement Broadway pour Hollywood et commence une longue et brillante carrière au cinéma : The Mysterious Island (1929 ; L'Île mystérieuse), A Free Soul (1931 ; Âmes libres), pour lequel il remporte l'oscar du meilleur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lionel-barrymore/#i_17475

BAXTER ANNE (1923-1985)

  • Écrit par 
  • Colette MILON
  •  • 660 mots

cours de l'actrice Maria Ouspenkaya. Elle n'a que douze ans lorsqu'elle se produit pour la première fois sur scène, à Broadway. Quatre ans plus tard, elle est à Hollywood. Toujours en quête de nouveaux visages, de nouveaux talents, le producteur David O'Selznick recherche une actrice pour incarner Rebecca dans le film que doit tourner Alfred […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-baxter/#i_17475

BEATON CECIL (1904-1980)

  • Écrit par 
  • Michel NURIDSANY
  •  • 714 mots
  •  • 3 médias

Il part pour l'Amérique, pour Hollywood notamment, où son goût du théâtre se donne libre cours. Tout jeune, il observait à la loupe les photos de décors publiées dans les magazines spécialisés pour voir de quoi était fait cet artifice de la scène qui le séduisait tant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cecil-beaton/#i_17475

BERGMAN INGRID (1915-1982)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 991 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un mélange de romantisme et de puritanisme »  : […] Allemagne d'où elle s'échappe tôt, glacée par la peur qui régnait dans les studios nazis –, puis son envol vers Hollywood (en 1939). Plus tard, elle va découvrir en Roberto Rossellini l'inspirateur. En fait, la période italienne (1949-1956), qui s'avéra pour elle décisive, et créatrice autant de sa personnalité que de son art, fut aussi un temps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ingrid-bergman/#i_17475

BERKELEY BUSBY (1895-1976)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 634 mots
  •  • 1 média

en 1971 à Broadway de No, no, Nanette), Busby Berkeley s'imposa à Hollywood à la fin du cinéma muet comme rénovateur de la chorégraphie. Encore ce mot est-il inexact, car il créa, en opposition à la chorégraphie assez rudimentaire de l'époque, un véritable art au sein de l'art cinématographique. Conscient des possibilités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/busby-berkeley/#i_17475

BERNSTEIN ELMER (1922-2004)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 847 mots

– aux côtés de ses compatriotes Alex North et Bernard Herrmann – un des protagonistes du renouveau du langage musical cinématographique qui s'opère dans les années 1950 : jusqu'à cette époque, en effet, les compositeurs d'Hollywood, qui viennent pour la plupart d'Europe centrale – Erich Wolfgang Korngold, Max Steiner, Franz Waxman, Dimitri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elmer-bernstein/#i_17475

BOGART HUMPHREY (1899-1957)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 494 mots
  •  • 3 médias

Smoking blanc, œillet à la boutonnière et verre de whisky à la main, dans le cabaret de Casablanca (1942), il égrène des souvenirs douloureux : le film, un des plus populaires au monde, a fait de Humphrey Bogart l'incarnation du romanesque hollywoodien dans ce qu'il a de meilleur. Borsalino sur l'œil, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humphrey-bogart/#i_17475

BORZAGE FRANK (1893-1962)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 285 mots
  •  • 2 médias

Représentant le plus caractéristique du mélodrame cinématographique américain né avec Griffith et De Mille, illustré par de nombreux films de Vidor, de Wellman, de King, de Stahl et, après la guerre, de Sirk et de Daves […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-borzage/#i_17475

BOW CLARA (1905-1965)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 372 mots

L'actrice américaine Clara Bow incarnait à la perfection les flappers – jeunes filles aux allures de garçonnes revendiquant leur liberté – des années 1920, que personnifient les héroïnes des œuvres de Francis Scott Fitzgerald. De 1927 à 1930, elle fut l'une des cinq étoiles du cinéma hollywoodien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clara-bow/#i_17475

BOYER CHARLES (1899-1978)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 798 mots
  •  • 3 médias

Marcel L'Herbier lui confie un rôle de jeune marin dans L'Homme du large. Le cinéma muet ne le tente guère. La conjoncture va lui être favorable : à la fin des années 1920, on examine les ressources du cinéma parlant et, à Hollywood, on commence à réaliser des versions françaises de succès américains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-boyer/#i_17475

BROOKS LOUISE (1906-1985)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 342 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les « Roaring Twenties » »  : […] Roaring Twenties. Elle bénéficie de riches protecteurs, et compte des amis, des amants, dans l'industrie du spectacle. L'un d'eux, Walter Wanger, futur grand indépendant à Hollywood, alors producteur au studio Paramount de New York, l'introduit dans le monde du cinéma, où elle se fait remarquer dès 1926 dans un film de Franck Tuttle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louise-brooks/#i_17475

BRYNNER YUL (1920-1985)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 562 mots

Illustrant les derniers feux des productions à grand spectacle hollywoodiennes, Yul Brynner remplace Tyrone Power dans Salomon et la reine de Saba (K. Vidor, 1959), tout en s'essayant à la comédie sophistiquée façon Stanley Donen, avec qui il tourne en 1960 Un cadeau pour le patron et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yul-brynner/#i_17475

BUCHMAN SYDNEY (1902-1975)

  • Écrit par 
  • Raymond MORINEAU
  •  • 410 mots
  •  • 1 média

Le scénariste et producteur américain Sydney Buchman a illustré une des formes les plus originales du cinéma américain d'entre les deux guerres, la comédie satirique légère à tendance sociale traitée avec beaucoup de vivacité et de brio. De 1932 à 1950, il fut une des gloires de la firme Columbia Pictures, à laquelle il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sydney-buchman/#i_17475

CAGE NICOLAS (1964-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 556 mots

L'acteur américain Nicolas Cage est surtout connu pour avoir joué dans des films d'action et des grosses productions hollywoodiennes. Il a reçu un oscar pour son rôle dans Leaving Las Vegas (1995 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-cage/#i_17475

CAIN JAMES MALLAHAN (1892-1977)

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 753 mots

Né le 1er juillet 1892 dans une famille de la bourgeoisie cultivée d'Annapolis, James M. Cain fit ses études supérieures à Washington College. Il fit ses débuts de journaliste au quotidien The American de Baltimore, avant de partir pour le front français comme engagé volontaire. Là, il dirigea […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-mallahan-cain/#i_17475

CAPRA FRANK (1897-1991)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 808 mots
  •  • 2 médias

de Shadows et de Faces : « Un film tourné dans la ville des „stars“ ne sera plus toujours un produit strictement hollywoodien mais souvent, ce qui est très différent, un film „américain“ réalisé à Hollywood. La nuance est d'importance. » Lorsque Capra comprit qu'il ne pourrait plus faire des films « de Capra », après un stupéfiant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-capra/#i_17475

CARMICHAEL HOAGY (1899-1981)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 814 mots

Carmichael s'installe à Hollywood en 1936. Il y compose des chansons pour des films et connaît également le succès comme acteur de genre, jouant souvent le rôle d'un pianiste philosophe et fatigué de la vie, comme dans To Have and Have Not (Le Port de l'angoisse, 1944). Parmi ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hoagy-carmichael/#i_17475

CARRADINE JOHN (1906-1988)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 492 mots

Carradine de son vrai nom. Né à New York en 1906, cet ancien acteur de théâtre, qui semblait échappé d'une toile de Modigliani, aura illustré toute une période de l'âge d'or d'Hollywood. Interprète d'un nombre considérable de films, il est surtout associé à l'univers de John Ford et au courant fantastique des studios […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-carradine/#i_17475

CASABLANCA, film de Michael Curtiz

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 894 mots
  •  • 1 média

Exploitant tous les ressorts du mélodrame exotique, Casablanca est devenu, avant l'heure et a posteriori, l'un des premiers films à la gloire de la résistance, imaginé et fabriqué par Hollywood en 1942. Bien sûr, il y avait eu Les Aveux d'un espion nazi (Confessions of a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/casablanca-michael-curtiz/#i_17475

CHANTONS SOUS LA PLUIE (S. Donen et G. Kelly)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 287 mots

Bien avant Chantons sous la pluie (Singing in the Rain), tous les ingrédients de la comédie musicale existaient, à commencer par la préparation d'un spectacle comme support de numéros musicaux. Mais Stanley Donen (né en 1924) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chantons-sous-la-pluie/#i_17475

CINÉMA (Aspects généraux) - Histoire

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Jean COLLET, 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 21 824 mots
  •  • 37 médias

Dans le chapitre « Le Nouvel Hollywood »  : […] Si Hollywood reste une terre de transfert culturel où de grands cinéastes européens (le Tchèque Milos Forman, né en 1932, le Hollandais Paul Verhoeven, né en 1938, l'Italien Bernardo Bertolucci, né en 1940, l'Anglais Stephen Frears, né en 1941) ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-histoire/#i_17475

CINÉMA (Aspects généraux) - La cinéphilie

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 4 017 mots

Dans le chapitre « Cinéphilie et Nouvelle Vague »  : […] : le retour des films américains après la Seconde Guerre mondiale. Non seulement la production hollywoodienne avait déserté les écrans de la France occupée, mais les compagnies américaines devaient écouler plusieurs saisons de ladite production à la Libération. Le volet « cinéma » des accords Blum-Byrnes, ajouté in fine dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-la-cinephilie/#i_17475

CINÉMA (Aspects généraux) - L'industrie du cinéma

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean BENGHOZI, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 17 611 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Des évolutions structurelles contrastées »  : […] équipés dans un endroit choisi pour ses conditions climatiques : la Californie. À Hollywood, une véritable organisation du travail réunit alors des écrivains-scénaristes, des réalisateurs et des acteurs engagés par des contrats de longue durée, des équipes permanentes de techniciens remarquables (éclairagistes, menuisiers, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-l-industrie-du-cinema/#i_17475

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Mise en scène

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 769 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le cinéma hollywoodien : l'illusion reine »  : […] Bien plus complexe est la stratégie développée par le cinéma hollywoodien pour attirer le public, le séduire et réduire autant que possible sa marge de manœuvre. Elle est essentiellement d'ordre économique. L'organisation du travail, lointainement inspirée du taylorisme, et sa répartition rigoureuse sous l'égide des grands studios ont pour but de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-mise-en-scene/#i_17475

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Montage

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 3 666 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Montage oblitéré, montage interdit »  : […] invisibles. Le premier, issu du « montage continu » de Griffith, est celui du cinéma hollywoodien classique, généralisé avec le parlant et devenu la norme internationale. Il n'est pas moins manipulateur que celui des Soviétiques, mais vise à effacer toute marque du travail créateur que revendiquait avec force Vertov. Aucun obstacle matériel ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-montage/#i_17475

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Photographie de cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 318 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La dramatisation de l'image »  : […] Nosferatu, par exemple). Progressivement, chassés par la montée du nazisme, les Allemands s'exilent à Hollywood : les réalisateurs F. W. Murnau, Fritz Lang, G. W. Pabst, mais également les prestigieux chefs opérateurs de l'expressionnisme, Karl Freund, Fritz Arno Wagner, Eugen Schüfftan. Ils vont pour un temps transposer leur style dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-photographie-de-cinema/#i_17475

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Musique de film

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 6 506 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La musique du sonore »  : […] désormais être le „son“ caractéristique de l'âge d'or, note Christopher Palmer, et il a inauguré nombre de techniques relatives à l'interaction du dialogue, de l'action et de la musique qui devinrent subséquemment des pratiques standards à Hollywood ». Maurice Jaubert, lui, était partisan d'une musique n'intervenant que parcimonieusement et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-musique-de-film/#i_17475

LE CINÉMA AMÉRICAIN DES ANNÉES 70 (J.-B. Thoret)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 953 mots
  •  • 1 média

réflexion initiée dans 26 Secondes et l'étend à l'ensemble de ce qu'on a justement appelé le Nouvel Hollywood. Le livre s'ouvre par un prologue consacré à l'un des premiers films de Martin Scorsese (The Big Shave, 1967) où on voit un homme se raser le visage avec tant de méthode qu'il n'est bientôt plus qu'une gigantesque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-cinema-americain-des-annees-70/#i_17475

CINÉMA ET HISTOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 8 284 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La biographie : une histoire exemplaire »  : […] et de la star choisie pour l'incarner, plus rarement héros collectif, une famille par exemple, ou une petite unité de soldats en guerre. Hollywood a inventé un terme, le biopic (compression de biographic picture), qui qualifie un genre. Le biopic concentre un moment de l'histoire autour d'un individu (politicien, d'Abraham Lincoln à Richard […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-et-histoire/#i_17475

COLUMBIA

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 959 mots

La Columbia est, avec Warner Bros, une des majors hollywoodiennes qui ont été dirigées le plus longtemps par leurs fondateurs. Harry Cohn (1891-1958) et son frère Jack, associés au juriste Joe Brandt – tous trois transfuges du studio Universal – ont fondé à Hollywood une société, nommée C.B.C. d'après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/columbia/#i_17475

COMÉDIE AMÉRICAINE, cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 5 216 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La comédie musicale »  : […] siècle. C'est ainsi que The Broadway Melody (Harry Beaumont, 1929), transposé directement de Broadway à Hollywood, marque en fait le vrai départ du genre. Très vite, dans les années 1929-1930, on assiste à un véritable raz-de-marée de films chantants et dansants. Dans un ensemble de comédies familiales simplement entrecoupées de moments musicaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-americaine-cinema/#i_17475

COMÉDIE MUSICALE

  • Écrit par 
  • Laurent VALIÈRE
  •  • 6 025 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « 1943-1964 : l'âge d'or du musical »  : […] L'âge d'or du musical à Broadway coïncide avec l'âge d'or des comédies musicales à Hollywood. Le cinéma musical est un genre en soi, né dès le premier film en partie sonore, The Jazz Singer (Le Chanteur de jazz), d'Alan Crosland, en 1927. Les premiers films sonores adaptent les spectacles de Broadway pour le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-musicale/#i_17475

CRUZ PENÉLOPE (1974-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 514 mots

en anglais, Talk of Angels (1998), achevé en 1994, ne sortira en salle que quelques années plus tard. Penélope Cruz apparaît dans le western contemporain The Hi-Lo Country de Stephen Frears (1998) et s'impose rapidement comme une grande actrice hollywoodienne. Elle tourne ensuite dans la comédie romantique Woman on Top (2000 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/penelope-cruz/#i_17475

CULTURE - Culture de masse

  • Écrit par 
  • Edgar MORIN
  •  • 7 499 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La décomposition des tâches »  : […] épopées, les fresques médiévales, mais d'une division technique des opérations visant à la constitution de l'œuvre. Au cinéma, Hollywood accomplit l'hyperdivision des tâches à l'époque de son apogée : l'idée originale est travaillée, en équipe ou individuellement, par scénariste, dialoguiste, voire gagman ; le découpage préétabli est confié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-culture-de-masse/#i_17475

CURTIZ MICHAEL (1888-1962)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 727 mots
  •  • 2 médias

Metteur en scène de cinéma américain, de son vrai nom Michaly Kertesz, né à Budapest. Sa carrière a couvert, et au-delà, les deuxième (débuts du parlant) et troisième (relance d'après 1950) « âges d'or » de Hollywood, où il laissa le souvenir d'un gentleman original, lisant les scénarios qu'on lui apportait jusque sous sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-curtiz/#i_17475

DAVIS BETTE (1908-1989)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 1 169 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une personnalité d’exception »  : […] Who Played God (1932). Le studio, plutôt axé sur une forme de réalisme social, comporte surtout des stars masculines. En outre, l'actrice devait se plier au système pratiqué par le studio pour lancer une star et tourner une série de films, dans des rôles sans continuité, comme faire-valoir de vedettes telles que Paul Muni ou James Cagney […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bette-davis/#i_17475

DE LAURENTIIS DINO (1919-2010)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 690 mots

jugeant que la crise l'empêche de mener à bien en Italie les grands projets internationaux auxquels il rêve, s'installe à New York en 1973 avant de transférer toutes ses activités à Hollywood en 1975. Il produit alors un grand nombre de films à succès. Parmi ceux-ci, mentionnons Serpico de Sidney Lumet (1973), Les Trois Jours du Condor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dino-de-laurentiis/#i_17475

DE MILLE CECIL BLOUNT (1881-1959)

  • Écrit par 
  • Jacques LOURCELLES
  •  • 599 mots
  •  • 3 médias

Fils du dramaturge Henry De Mille qui avait demandé sur son lit de mort que ses descendants choisissent n'importe quelle activité sauf le théâtre, Cecil Blount est loin d'avoir suivi le conseil paternel. Acteur, auteur de quelques pièces avec son frère William, metteur en scène, Cecil découvrira tous les aspects de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cecil-blount-de-mille/#i_17475

DI CAPRIO LEONARDO (1974-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 864 mots

Leonardo DiCaprio va s’imposer dans les années 1990 comme l’un des artistes majeurs d’Hollywood, dont la renommée tient à l’originalité et la complexité de ses compositions. Sa carrière prend un tournant décisif en 1992 lorsqu’il est choisi parmi quelque quatre cents candidats pour donner la réplique à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonardo-di-caprio/#i_17475

LES DIX COMMANDEMENTS, film de Cecil Blount De Mille

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 913 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'œuvre d'un mégalomane »  : […] matérialise même sur l'écran, par un effet spécial en forme de foudre, le doigt de Dieu gravant sur la pierre en caractères hébreux les dix commandements. Enfin, la construction dramatique est une des plus adroites du cinéma épique hollywoodien, alternant avec maîtrise intrigue principale et intrigues secondaires, humour et solennité épique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-dix-commandements/#i_17475

DMYTRYK EDWARD (1909-1999)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 705 mots

Né de parents ukrainiens immigrés, le 4 septembre 1908 à Grand Forks, au Canada, Edward Dmytryk quitte le domicile familial à l'âge de quatorze ans. Tout en faisant ses études secondaires à la Hollywood High School, il entre, en 1923, comme coursier et homme à tout faire à Famous Players-Lasky, future […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-dmytryk/#i_17475

EDWARDS BLAKE (1922-2010)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 952 mots

V. Bashki, figurant d'origine indienne plus malchanceux que maladroit, dénué du moindre sens de l'humour et pratiquant involontairement un comique minimaliste digne du Tati de Playtime (1967). La critique virulente de la haute société, particulièrement d'Hollywood, sera dès lors un élément constant de l'univers du cinéaste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blake-edwards/#i_17475

EISENSTEIN SERGE MIKHAÏLOVITCH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 243 mots

30 avril 1930 Signature d'un contrat avec la Paramount […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eisenstein-reperes-chronologiques/#i_17475

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Le théâtre et le cinéma

  • Écrit par 
  • Geneviève FABRE, 
  • Liliane KERJAN, 
  • Joël MAGNY
  •  • 9 420 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le cinéma contemporain »  : […] était empressé de louer à la télévision un stock de deux cents films. On crie à la fin de Hollywood, mais le pouvoir change simplement de mains. L'intérêt des banques pour le cinéma n'est pas nouveau. Ce qui l'est, c'est que les sept Majors soient convoitées puis contrôlées en l'espace de vingt ans par des conglomérats financiers et industriels […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-le-theatre-et-le-cinema/#i_17475

FLEMING VICTOR (1883-1949)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 140 mots
  •  • 2 médias

Metteur en scène américain dont l'œuvre reflète mieux que d'autres les caractéristiques de la production hollywoodienne des années trente. Fleming a touché en effet avec succès à tous les genres : le film d'aventures (L'Île au trésor [Treasure Island], 1934), le fantastique ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-fleming/#i_17475

FLOREY ROBERT (1900-1979)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 721 mots

mouvement –, il se voit proposer une place de correspondant de la revue aux États-Unis. Cette même année, il s'embarque pour Hollywood où naissent les premiers studios, des studios qui, après quelques années d'activité seulement, fonctionnent déjà comme des usines à rêves. Il va d'abord « faire ses classes » en tant qu'agent de publicité de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-florey/#i_17475

FLYNN ERROL (1909-1959)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 940 mots
  •  • 1 média

abandonnés et joue sur les scènes londoniennes, entre autres un Othello réputé exécrable. C'est pourtant à Stratford-sur-Avon qu'un « talent scout » remarque ses qualités physiques, – corps d'athlète élancé, vivacité, sourire, regard chaleureux et passionné, élégance du geste. Un petit rôle dans un film anglais lui vaut un contrat à Hollywood […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/errol-flynn/#i_17475

FONDA HENRY (1905-1982)

  • Écrit par 
  • Gilbert SALACHAS
  •  • 634 mots
  •  • 1 média

grandir à l'unisson d'autres mythes, portés par la période la plus féconde du cinéma hollywoodien : les années 1930 et 1940. En ce temps-là, les comédies brillaient de l'éclat du propre, le réalisme était tamisé, les bons sentiments glorifiés. C'est dans cette atmosphère de fantaisie légère et de tranches de vies poétisées qu'Henry Fonda, peu à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-fonda/#i_17475

FORD JOHN (1894-1973)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 1 732 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La formation d'un style »  : […] quasi chorégraphiquement. La forme que l'on appelle « classique » se met en place à Hollywood dans les dernières années du cinéma muet. Elle résulte du mélange entre diverses expériences européennes (celles des Allemands et de certains Français, comme Maurice Tourneur) et les leçons de Griffith et DeMille, notamment. Ford […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ford-john-1894-1973/#i_17475

FORMAN MILOŠ (1932-    )

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 581 mots

suite de la déportation de ses parents. Après avoir étudié à l’université publique de Poděbrady, il entre à l’école de cinéma de Prague, où il réalise plusieurs courts-métrages.Dès 1964, il va connaître son heure de gloire, à une époque où le jeune cinéma tchèque, en plein essor, sort des carcans et des règles académiques de la période précédente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milos-forman/#i_17475

FOSSE BOB (1927-1987)

  • Écrit par 
  • Noël SIMSOLO
  •  • 1 532 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une vocation précoce »  : […] En 1953, la compagnie Metro Goldwyn Mayer le prend sous contrat comme comédien et danseur. Ce studio produit alors de nombreuses comédies musicales, et a obtenu l'oscar avec An American in Paris (Un Américain à Paris, 1951) de Vincente Minnelli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bob-fosse/#i_17475

FULLER SAMUEL (1911-1997)

  • Écrit par 
  • François GUÉRIF
  •  • 1 105 mots

Après la fin de la guerre, Samuel Fuller rejoint Hollywood, à la demande de son agent Jimmy O'Hanlon, et sert de « nègre » à un écrivain de théâtre. Il propose plusieurs scénarios, mais aucun ne sera filmé, à part The Lovers, qui sert de base à Shockproof (Jenny, femme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-fuller/#i_17475

GABLE CLARK (1901-1960)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 733 mots
  •  • 1 média

Mayer, vite relayée par la presse, qui, en 1938, attribua à Clark Gable le surnom de « King of Hollywood », à la suite d'un incident purement fortuit. Ce slogan peu original convenait pourtant parfaitement à la popularité du charmeur qui séduisait davantage dans sa vie publique qu'à travers ses rôles, souvent de qualité mais trop interchangeables […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clark-gable/#i_17475

GARBO GRETA (1905-1990)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 990 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De Stockholm à Hollywood »  : […] De sa fulgurante carrière hollywoodienne avec la Metro Goldwyn Mayer, à partir de 1926, on retiendra d'abord les films où elle fut dirigée par Clarence Brown, un excellent mentor : La Chair et le Diable (1927), A Woman of Affairs (1929), et sa première œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/greta-garbo/#i_17475

GARDNER AVA (1922-1990)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 650 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une présence singulière »  : […] et fait engager Ava, qui va alors suivre le parcours du combattant de la starlette hollywoodienne. De 1941 à 1946, elle apparaît dans vingt-quatre films sans obtenir de véritable rôle pour dix-neuf d'entre eux. Elle suivra des cours en tout genre et se prêtera à une abondance de photos publicitaires, d'élégantes apparitions à des premières, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ava-gardner/#i_17475

GORDON RUTH (1896-1985)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 523 mots

peu conventionnelle de Nora, héroïne de Maison de poupée d'Ibsen. Sa prestation insolite ne passe pas inaperçue aux yeux des talent-scouts hollywoodiens, qui lui proposent d'interpréter le rôle de Mary Todd, future épouse du président Lincoln, dans le film de John Cromwell Abe Lincoln in Illinois, adapté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruth-gordon/#i_17475

GRANT ARCHIBALD ALEXANDER LEACH dit CARY (1904-1986)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 919 mots
  •  • 2 médias

Si, dans les années 1930, le cinéma italien avait créé un univers de « téléphones blancs », Hollywood, dans ses films, avait également su concevoir un environnement sans aspérités, où les stars évoluaient avec élégance et nonchalance, tout en s'adaptant aux situations les plus trépidantes des screwball comedies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grant-archibald-alexander-leach-dit-cary/#i_17475

LA GUERRE DES ÉTOILES, film de George Lucas

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 848 mots
  •  • 1 média

du troisième, La Guerre des étoiles (Star Wars). Les grands studios hollywoodiens refusent pourtant de le produire – la Fox acceptera difficilement de le distribuer – et aucune star n'en assure à l'avance la couverture médiatique. Dès la sortie, ce 19 mai 1977, le public en décide autrement ; adieu la contre-culture, place au « phénomène de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-guerre-des-etoiles/#i_17475

GUERRE FROIDE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 551 mots

Dans le chapitre « Les arts sous influence »  : […] en particulier aux États-Unis, n’est pas épargné par cette guerre idéologique. Les studios hollywoodiens sont la cible, à partir de 1950, des attaques virulentes du sénateur Joseph McCarthy. Celui-ci, nommé à la tête de la Commission des activités antiaméricaines, se lance dans une frénétique « chasse aux sorcières », qui consiste à traquer les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide-notions-de-base/#i_17475

HAYWARD SUSAN (1919-1975)

  • Écrit par 
  • Jacques SICLIER
  •  • 345 mots

Brooklyn à New York, Susan Hayward débuta à l'écran, en 1938, dans Girls on Probation avec Ronald Reagan. Elle n'avait pas vingt ans lorsque le producteur David O. Selznick lui fit tourner un bout d'essai pour le rôle de Scarlett O'Hara dans Autant en emporte le vent. Ce rôle, convoité par de nombreuses vedettes, revint à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/susan-hayward/#i_17475

HAYWORTH RITA (1918-1987)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 859 mots
  •  • 3 médias

En période économique faste, les studios hollywoodiens avaient conçu un star-system draconien et hautement compétitif : chaque « major company » devait créer une vedette qui, en contrepartie, allait travailler sept ans sous la bannière de la firme. Sous la férule de Harry Cohn, dirigeant de la Columbia, Rita Hayworth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rita-hayworth/#i_17475

HELLMAN LILIAN (1905-1984)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 458 mots

r Hyde » d'une jeune adolescente. Ses pièces passant bien l'écran, Lilian Hellman devient une scénariste en vue à Hollywood, et illustre une période marquante de la littérature des années 1930. Elle est la compagne de Dashiell Hammett et n'hésite pas à prendre parti, comme Hemingway, durant la guerre civile d'Espagne. Elle travaillera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lilian-hellman/#i_17475

HENIE SONJA (1912-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 321 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une reconversion réussie »  : […] The Sonja Henie Hollywood Ice Revue. À l'automne de 1936, elle se produit à Hollywood, lors d'un spectacle financé par William Randolph Hearst. À Hollywood, personne ne connaissait ni le patinage artistique ni Sonja Henie. Tous les spectateurs sont émerveillés, notamment Darryl F. Zanuck, qui lui fait immédiatement signer un contrat pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonja-henie/#i_17475

HERRMANN BERNARD (1911-1975)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 3 003 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une formation classique »  : […] Malgré son conservatisme et sa frilosité, Hollywood s'intéresse à ces deux trublions qui jusque-là étaient restés étrangers au cinéma. En 1939, Welles quitte la radio et rejoint les studios de la côte ouest avec une grande partie de son équipe du Mercury Theater, dont Bernard Herrmann. Leur premier essai est un tour de force […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-herrmann/#i_17475

HUGHES HOWARD (1905-1976)

  • Écrit par 
  • Alain-Marie CARRON
  •  • 624 mots

il parvient, en quelques mois, à acheter les actions qui lui manquaient pour contrôler totalement l'entreprise. Il s'installe à Hollywood, sûr de lui et de son avenir, confiant à un de ses adjoints : « Je veux être le plus grand aviateur du monde, le plus grand producteur du monde et l'homme le plus riche du monde. » Il s'impose dans l'industrie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/howard-hughes/#i_17475

HUSTON JOHN (1906-1987)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 1 204 mots
  •  • 1 média

Né le 5 août 1906 à Nevada, dans le Missouri, John Huston mène, avant de devenir l'un des plus grands cinéastes hollywoodiens, une vie tumultueuse digne des héros de ses films. Boxeur amateur – il gagne vingt-trois de ses vingt-cinq combats –, acteur de théâtre, écrivain, journaliste au New York Daily Graphic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-huston/#i_17475

HUSTON WALTER (1884-1950)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 410 mots

Après l'arrivée du cinéma parlant, Huston consacre l'essentiel de sa carrière à Hollywood, mais sans jamais abandonner complètement la scène. Il joue ainsi Peter Stuyvesant dans la comédie musicale Knickerbocker Holiday (1938), et son enregistrement du titre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-huston/#i_17475

JANNINGS EMIL (1884-1950)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 006 mots

Murnau et Jannings sont déjà aux États-Unis. Engagé par la Paramount, l'acteur reste deux ans et demi à Hollywood, où il tourne sous la direction de Stiller, Sternberg, Lubitsch, Milestone. Ses interprétations dans Quand la chair succombe (The Way of all Flesh, de Josef von Milestone), et Crépuscule de gloire ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emil-jannings/#i_17475

JARRE MAURICE (1924-2009)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 733 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une vocation tardive »  : […] Ville-d'Avray de Serge Bourguignon. Sam Spiegel, producteur de David Lean, voit ce film, en apprécie la partition et demande à Maurice Jarre de venir à Hollywood pour travailler sur Lawrence d'Arabie. C'est le début, pour le compositeur français, d'une longue et riche carrière aux États-Unis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-jarre/#i_17475

JEUX OLYMPIQUES - Le cinéma et les Jeux

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 453 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De la scène olympique au grand écran »  : […] Edgar Rice Burroughs. La réussite de Weissmuller inspira Hollywood, qui sollicita d'autres champions pour incarner Tarzan au cinéma. Herman Brix, médaillé d'argent dans le concours de lancer du poids aux Jeux d'Amsterdam en 1928, devint Tarzan en 1935, avant de mener une longue carrière d'acteur sous le nom de Bruce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-le-cinema-et-les-jeux/#i_17475

KELLY GRACE (1928-1982)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 650 mots
  •  • 1 média

peu manichéenne de la femme à l'écran dans les années 1950, certains producteurs et réalisateurs hollywoodiens faisaient hésiter le héros masculin entre deux sortes de femmes : l'angélique, lisse de toute passion, revue et corrigée par l'éthique puritaine du « Code Hays », et la femme tentatrice, au passé toujours chargé. C'est ainsi que la jeune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grace-kelly/#i_17475

KING HENRY (1892-1982)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 663 mots
  •  • 1 média

Avant de débuter au cinéma comme acteur vers 1912, Henry King avait participé à de nombreux spectacles de vaudeville et de théâtre itinérant. Il poursuivit son expérience de comédien jusqu'au début des années vingt, et se convertit à la réalisation en 1916. Cette première période « primitive » exalte essentiellement l'esprit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-king/#i_17475

KORNGOLD ERICH WOLFGANG (1897-1957)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 2 842 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Hollywood »  : […] En 1934, Korngold accepte l'invitation de Max Reinhardt de se rendre en Californie afin d'adapter la musique de Felix Mendelssohn-Bartholdy pour un film de la Warner d'après la pièce de Shakespeare A Midsummer Night's Dream (Le Songe d'une nuit d'été, 1935), réalisé par Max Reinhardt et William Dieterle. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-wolfgang-korngold/#i_17475

KRAMER STANLEY (1913-2001)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 335 mots

), Home of the Brave (1949) et The Men (1950, C'étaient des hommes), qui font de lui l'un des grandes figures d'Hollywood. Il produit également, entre autres films, Death of a Salesman (1951, Mort d'un commis voyageur), High Noon (1952, Le train sifflera trois fois), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanley-kramer/#i_17475

KRISTOFFERSON KRIS (1936-    )

  • Écrit par 
  • Gérard HERZHAFT
  •  • 484 mots

d'albums (Full Moon, 1973 ; Natural Act, 1978) ; appelé à Hollywood par Sam Peckinpah, qui voulait le réunir à Bob Dylan dans le western Pat Garrett and Billy the Kid (1973), où il incarne le Kid, il crève l'écran et va se consacrer de plus en plus au cinéma. Il continue cependant à enregistrer avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kris-kristofferson/#i_17475

LEIGH VIVIEN (1913-1967)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 753 mots
  •  • 1 média

En 1938, Laurence Olivier et Vivien Leigh se rendent à Hollywood, lui pour tenir le premier rôle dans Wuthering Heights (Les Hauts de Hurlevent, 1939) produit par Samuel Goldwyn, elle en vue d'auditionner pour le rôle très convoité de Scarlett O'Hara dans l'adaptation du best-seller de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vivien-leigh/#i_17475

LEROY MERVYN (1900-1987)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 686 mots

Au début des années 1930, prenant en considération les nouveaux paramètres sociaux-économiques, les frères Warner axent la politique de leur studio sur deux pôles bien précis : la comédie musicale et le film social, qui dénonce les tares d'un système réputé infaillible. Deux films illustrent cette dernière conception : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mervyn-leroy/#i_17475

LES STUDIOS DISNEY

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 202 mots
  •  • 1 média

Longtemps sous contrat à la R.K.O., mais jouissant déjà d'une liberté certaine, Walt Disney (1901-1966) gagne son autonomie financière en créant les studios de Burbank, au nord d'Hollywood, dont il a lui-même dessiné les plans. Après les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-studios-disney/#i_17475

LINCOLN ABBEY (1930-2010)

  • Écrit par 
  • John LITWEILER
  • , Universalis
  •  • 721 mots

nom, Abbey Lincoln's Affair... A Story Of A Girl In Love, sur des arrangements de Benny Carter, et prend son véritable essor à Hollywood, après être apparue dans le film The Girl Can't Help It, de Frank Tashlin (La Blonde et moi, 1956). Elle enregistre avec les plus grands – Sonny Rollins, Kenny […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbey-lincoln/#i_17475

LITVAK ANATOLE (1902-1974)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 589 mots

à l'U.F.A. (Universum Film Aktiengesellschaft) de 1933 à 1936, il dirige pendant la même période plusieurs films à Berlin, à Londres et enfin à Paris (1936), d'où il émigre pour Hollywood. Il y travaille pour la Warner Bros, puis pour la Twentieth Century Fox, et sera l'un des principaux collaborateurs de Frank Capra pour la série de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anatole-litvak/#i_17475

LORRE PETER (1904-1964)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 271 mots

Who Knew Too Much (L'Homme qui en savait trop) d'Alfred Hitchcock, puis fait ses débuts dans les studios hollywoodiens grâce à Mad Love (1935, Les Mains d'Orlac) de Karl Freund. Cette prestation est suivie d'autres rôles de personnages troubles ou maléfiques dans des films tels que Crime and […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-lorre/#i_17475

LOUIS JEAN (1909-1997)

  • Écrit par 
  • Nicole FOUCHER
  •  • 897 mots

Le travail à Hollywood étonne Jean Louis. « J’étais perdu, un peu déçu aussi car j'imaginais ce lieu plus fantastique. Deux mois durant, j'ai dû visionner en studio quatre à cinq films par jour car le président voulait que je m'initie à la technique du cinéma. » Les exigences des stars rivalisent avec celles des studios et le costume […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis/#i_17475

LUBITSCH ERNST (1892-1947)

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 2 657 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'Europe séduit l'Amérique »  : […] Sa silhouette à la Bonaparte devint vite célèbre à Hollywood. C'était un petit homme trapu, au sourire malicieux, un gros cigare aux lèvres, l'œil pétillant, une mèche noire tombant sur son front. Il faisait partie de ces innombrables réalisateurs européens qui avaient dû s'exiler aux États-Unis, et qui, célèbres ou obscurs, ont fécondé le cinéma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-lubitsch/#i_17475

LUGUET ANDRÉ (1892-1979)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 660 mots

Il réalisera même un film, Pour régner (1926), mais c'est à l'avènement du parlant que sa carrière de comédien va se dessiner : il rejoint les Français de Hollywood, qui expérimentaient un cinéma plus « physique ». On le retrouve en 1929, au côté de Buster Keaton, dans Buster se marie, sous la direction inattendue de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-luguet/#i_17475

MANCINI HENRY (1924-1994)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 606 mots

Sunset (Meurtre à Hollywood, 1988). Au quatre oscars viennent s'ajouter vingt Grammy Awards et huit disques d'or. Devenu un pilier d'Hollywood, Mancini tente des incursions dans des genres nouveaux, notamment la science-fiction, avec Lifeforce (Lifeforce : l'étoile du mal, 1985), et l'animation, avec The Great Mouse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-mancini/#i_17475

MANN ANTHONY (1907-1967)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 321 mots

Proche de celle d'un Lloyd Bacon, d'un Seiler, d'un Roy del Ruth ou d'un Butler avant la guerre, la carrière de Mann, commencée en 1942, semblait vouée au thriller, à la comédie ou au film historique à petit budget. C'est pourtant dans le western, à partir de 1950, que Mann révèle son génie. La Porte du diable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthony-mann/#i_17475

MARCH FREDRIC (1897-1975)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 892 mots

Barrymore dans le spectacle itinérant The Royal Family (1928), il décroche un contrat de cinq ans avec Paramount Pictures. Il obtient par ailleurs sa première nomination aux oscars pour le rôle de Barrymore dans l'adaptation de cette œuvre à l'écran, sous le titre The Royal Family of Broadway (1930). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fredric-march/#i_17475

MATTOX MATT (1921-2013)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 875 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une carrière cinématographique »  : […] à Long Beach, en Californie, et travaille avec Nico Charisse. Cyd Charisse, la femme de celui-ci, le remarque et le recommande à la M.G.M. (Metro Goldwyn Mayer). Une de ses premières apparitions au cinéma, dans Yolanda and the Thief (Yolanda et le voleur, 1945), de Vincente Minnelli et dans la chorégraphie d’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matt-mattox/#i_17475

MÉDIAS (anthropologie)

  • Écrit par 
  • Julien BONHOMME
  •  • 1 391 mots

Hortense Powdermaker a mené une passionnante enquête ethnographique sur la production cinématographique à Hollywood à la fin des années 1940. Elle y montre comment le cinéma hollywoodien procède d’une tension permanente entre une logique commerciale en position dominante et une logique artistique en position dominée (ce qui se traduit par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medias/#i_17475

METRO GOLDWYN MAYER (M.G.M.)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 072 mots

La plus vénérée de toutes les « majors » hollywoodiennes de l'âge classique a été édifiée par Marcus Loew (1870-1927) qui, après avoir exercé divers métiers, avait investi dans le music hall et l'exploitation cinématographique, ainsi que dans les galeries de jeux et les parcs d'attractions. Devenu propriétaire d'un important circuit de salles dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metro-goldwyn-mayer/#i_17475

MILLAND RAY (1905-1986)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 852 mots

est né à Neath (Royaume-Uni) en 1905. Bien avant la vague d'acteurs britanniques qui furent annexés par les studios américains, ce comédien d'origine galloise tenta sa chance à Hollywood, sur les conseils d'Anita Loos, auteur des Hommes préfèrent les blondes. Il possédait alors, acquise sous le nom de Spike Milland, une modeste expérience […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ray-milland/#i_17475

MINNELLI VINCENTE (1903-1986)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 693 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un enfant de la balle »  : […] ballets et des revues. Il s'initie en même temps à l'art d'avant-garde et à la psychanalyse. Un premier séjour à Hollywood ne lui procure pas d'emploi. Mais, en 1939, il répond à l'appel du parolier et producteur Arthur Freed : un contrat de deux ans lui donne la possibilité d'étudier la confection des comédies musicales à la M.G.M., firme où le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincente-minnelli/#i_17475

MITCHUM ROBERT (1917-1997)

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 908 mots
  •  • 3 médias

Sa légendaire impassibilité, ses yeux tombants, sa fossette au menton et sa carrure massive font partie de l'iconographie hollywoodienne des années 1940 et 1950. Le film de guerre, le film noir et le western se partagent l'essentiel d'une carrière qui comporte également son lot de comédies et de mélodrames […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-mitchum/#i_17475

MONROE MARILYN (1926-1962)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 604 mots
  •  • 2 médias

À la fois sensuelle, innocente et enfantine, Marilyn Monroe a conquis hommes et femmes. Elle a surtout incarné la mutation du système hollywoodien : elle fut en effet la dernière star « à l'ancienne » qui, toute sa vie, s'est battue pour s'imposer comme une vraie actrice. En la transformant en « icône » du pop art dans ses tableaux, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marilyn-monroe/#i_17475

MOORE GRACE (1898-1947)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 816 mots

La soprano part pour Hollywood en 1930 et apparaît dans les films A Lady's Morals, de Sidney Franklin (1930), biographie de Jenny Lind, qu'elle incarne, et New Moon, de Jack Conway (1931). En 1932, elle fait un retour à Broadway, dans la comédie musicale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grace-moore/#i_17475

MULHOLLAND DRIVE (D. Lynch)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 927 mots

(B. Wilder, 1950), qui, à un demi-siècle de distance, proposait également une réflexion sur les possibles de l'art cinématographique dans sa version hollywoodienne : emploi similaire d'un nom de rue de Los Angeles, même insistance sur le panneau indicateur, même absolue confiance accordée au « récitant », mort ou en train de mourir (Wilder avait d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mulholland-drive/#i_17475

MUNI PAUL (1895-1967)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 485 mots

souvent des personnages plus âgés que lui. Dans les années 1920, il brille sur la scène yiddish et finit ainsi par décrocher son premier rôle à Broadway dans We, Americans (1926). Muni se laisse séduire par Hollywood et tourne dans le long-métrage The Valiant (1929), première prestation qui lui vaut une nomination aux oscars […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-muni/#i_17475

MURNAU FRIEDRICH WILHELM

  • Écrit par 
  • Denis MARION
  •  • 1 508 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De l'horreur à l'Éden »  : […] Bien qu'elle soit une des rares réussites à l'actif des réalisateurs européens émigrés à Hollywood, L'Aurore ne fit pas recette. Rendu inquiet par ce précédent désastreux, le producteur arrache des mains de Murnau, avant leur achèvement, les deux films suivants, les fait remanier et les défigure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-wilhelm-murnau/#i_17475

NAISSANCE D'UNE NATION, film de David Wark Griffith

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 954 mots
  •  • 1 média

western, adaptant aussi un grand nombre de récits littéraires de Jack London à Guy de Maupassant. Issu du Sud, il apporte son savoir-faire à la nouvelle industrie américaine du cinéma qui, dès 1911, a construit le premier studio de Hollywood, préférant la lumière de Los Angeles aux brumes de la côte est. Les producteurs à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-d-une-nation/#i_17475

NAZIMOVA ALLA (1879-1945)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 560 mots

La célébrité d'Alla Nazimova la conduit à Hollywood, où elle apparaît dans dix-sept films de 1915 à 1925, jouant aussi bien dans des œuvres alimentaires comme War Brides (1916) et Heart of a Child (1920) que dans des versions muettes de ses succès sur scène (A Dolls' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alla-nazimova/#i_17475

NEGRI POLA (1894-1987)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 704 mots

en Sapho, en Dame aux camélias et même en demi-mondaine de Montmartre (Die Flamme, 1922). Pola Negri se retrouve bientôt à Hollywood, métamorphosée par Lubitsch en Grande Catherine, dans Paradis défendu (1924) : ce sera un triomphe pour tous deux. Son abattage lui permettra de tenir la dragée haute à sa rivale de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pola-negri/#i_17475

NEWMAN ALFRED (1900-1970)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 263 mots

Le compositeur américain de musiques de film Alfred Newman, un des plus prolifiques et des plus influents de l'histoire d'Hollywood – il sera directeur musical pour Samuel Goldwyn et United Artists de 1930 à 1938, puis de la Twentieth Century Fox de 1939 à janvier 1960 – naît […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-newman/#i_17475

NIVEN DAVID (1910-1983)

  • Écrit par 
  • Vincent TOLEDANO
  •  • 603 mots

pas toujours un bon souvenir, David Niven entre à dix-neuf ans à l'Académie militaire de Sandhurst dont il sortira pour aller servir deux ans à Malte. Il démissionne en 1931 pour rejoindre le Canada, où il exerce divers métiers avant de débarquer à Hollywood où le bureau des figurants le classe comme « type anglo-saxon » avec le matricule 2008 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-niven/#i_17475

NOIR AMÉRICAIN CINÉMA

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 3 625 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une nouvelle génération »  : […] Ce cinéma indépendant est mis en concurrence, encore une fois, avec des productions hollywoodiennes qui reprennent – sous l'appellation de Blaxploitation (l'exploitation du Noir, avec toute l'ambiguïté que cette expression recouvre) – des éléments de la deuxième tendance des races movies, à savoir l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-noir-americain/#i_17475

OBERON MERLE (1911-1979)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 588 mots
  •  • 1 média

Dans les années 1930, Hollywood recherchait des beautés de type exotique pouvant évoquer, dans de somptueuses superproductions, les fastes et les mystères des îles ou de l'Extrême-Orient. Il faut savoir gré pourtant au producteur Samuel Goldwyn de ne pas avoir cantonné la jeune Merle Oberon, dont le physique illustrait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merle-oberon/#i_17475

PAN HERMÈS (1910-1990)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 338 mots

D'origine grecque, né à Memphis (Tennessee) sous le nom de Panatogiopoulos, Hermès Pan fut d'abord danseur à Broadway avant de devenir le chorégraphe le plus en vue des studios hollywoodiens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermes-pan/#i_17475

PARAMOUNT

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 932 mots

Major hollywoodienne, la Paramount est née en 1914 à l'initiative de William Hodkinson, qui met en place une société de distribution commune à quelques producteurs indépendants. Inventeur du célèbre logo montrant un sommet montagneux entouré d'étoiles, Hodkinson avait rassemblé notamment la Famous Players Film d'Adolph Zukor et la Jesse L. Lasky […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paramount/#i_17475

PENN ARTHUR (1922-2010)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 435 mots
  •  • 1 média

Arthur Penn est né à Philadelphie (Pennsylvanie). Cinéaste et metteur en scène de théâtre, valeur montante du cinéma hollywoodien des années 1960 au même titre que Sam Peckinpah ou Blake Edwards, Arthur Penn est devenu par la suite le champion d'un cinéma commercial à intentions sociologiques, plutôt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-penn/#i_17475

PIDGEON WALTER (1897-1984)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 600 mots

Dans les années 1940, les studios M.G.M., soucieux de participer à l'effort de guerre, désiraient produire un film de prestige exaltant les vertus d'une famille anglaise face à l'adversité et constituant également un rôle sur mesure pour leur principale vedette à l'époque : Greer Garson. Le coup de génie fut de lui trouver un partenaire idéal en la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-pidgeon/#i_17475

POITIER SIDNEY (1927-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 788 mots

à sa suite dans la brèche. En refusant les stéréotypes raciaux faisant alors loi à Hollywood, Poitier repousse les frontières de la discrimination et fait une percée dans la domination blanche du cinéma américain. Très tôt dans sa carrière, il interprète notamment le rôle de Gregory Miller, seul étudiant noir d'une classe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sidney-poitier/#i_17475

POLICIER FILM

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  • , Universalis
  •  • 4 324 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un genre multiple »  : […] C'est à cette époque que commencent à fleurir toute une série de films formatés par Hollywood, dans lesquels un être inquiétant vient perturber l'ordre et la quiétude d'un univers familier et familial présenté comme idéal : les plus connus sont sans doute Liaison fatale (Fatale Attraction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/film-policier/#i_17475

PREMINGER OTTO (1906-1986)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 924 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Vienne à Hollywood »  : […] un cinéaste débutant qu'un homme de théâtre chevronné. Preminger s'installe à New York en 1935 et sera d'autant plus actif à Broadway que ses deux premiers films hollywoodiens, Under Your Spell (1936) et Danger-Love At Work (Charmante Famille, 1937) voient débuter l'étrange relation personnelle et professionnelle entre le cinéaste et son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-preminger/#i_17475

RAY NICHOLAS (1911-1979)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 1 747 mots
  •  • 1 média

vingt films en seize ans, qui, à une exception près, n'a travaillé que sur des films aux budgets appropriés, pour les plus importantes sociétés de production hollywoodienne, et qui a été choisi par des vedettes telles que Humphrey Bogart et James Mason pour réaliser les films produits par eux. Ajoutons qu'il s'est vu confier des budgets […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicholas-ray/#i_17475

REDFORD ROBERT (1937-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 823 mots
  •  • 1 média

à Paul Newman, marque le tournant de sa carrière. Le film caracole en tête du box-office cette année-là, et Redford devient l'une des valeurs sûres de Hollywood, apparaissant ensuite dans des films à succès comme Downhill Racer (La Descente infernale, 1969) et The Candidate (1972). En 1973, il est à l'affiche des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-redford/#i_17475

R.K.O. (Radio Keith Orpheum)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 948 mots
  •  • 1 média

Contrairement aux autres majors hollywoodiennes qui toutes avaient produit et distribué des films muets, R.K.O. est née avec le cinéma parlant, et pour le cinéma parlant. En effet sa maison mère, Radio Corporation of America, une des puissances de l'industrie du matériel sonore, déjà présente dans l'industrie des loisirs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radio-keith-orpheum/#i_17475

ROBSON MARK (1913-1978)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 984 mots
  •  • 1 média

Mark Robson est né à Montréal (Canada). Diplômé de l'université de Californie, c'est à la 20th Century Fox qu'il débute dans le monde du cinéma, en tant qu'accessoiriste. De la Fox, Robson passe ensuite à la R.K.O. où il va travailler pendant plus de douze ans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mark-robson/#i_17475

ROONEY MICKEY (1920-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 481 mots
  •  • 1 média

provisoirement le nom de son personnage, avant de prendre définitivement celui de Mickey Rooney lorsque la série prend fin après plus de cinquante épisodes. En 1934, il signe un contrat avec la M.G.M. La même année, il interprète au Hollywood Bowl le rôle de Puck dans Le Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare, mis en scène par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mickey-rooney/#i_17475

RÓZSA MIKLÓS (1907-1995)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 882 mots

Comptant parmi les figures marquantes de la musique de film à Hollywood, Miklós Rózsa remporta trois oscars pour Spellbound (La Maison du docteur Edwards, Alfred Hitchcock, 1945), A Double Life (Othello, George Cukor, 1948) et Ben Hur (William Wyler, 1959 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miklos-rozsa/#i_17475

SCHELL MAXIMILIAN (1930-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 353 mots

fait ensuite ses débuts d’acteur dans des films d’Allemagne de l’Ouest et au théâtre, avant de suivre sa sœur aînée, l’actrice Maria Schell, à Hollywood, où il décroche un rôle d’officier allemand dans Le Bal des maudits, d’Edward Dmytryk (1958). Il interprète un des rôles principaux de Topkapi, de Jules Dassin ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximilian-schell/#i_17475

SCORSESE MARTIN (1942-    )

  • Écrit par 
  • Michel CIEUTAT
  •  • 1 519 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les films de genre »  : […] Le Temps de l'innocence et Gangs of New York). En combinant à merveille le regard de l'auteur original avec celui du metteur en scène de films pour grand public, Martin Scorsese à réussi à s'imposer aux yeux du nouvel Hollywood comme un cinéaste tant insolite que classique, exigeant et rigoureux, et par conséquent l'un des plus fiables de sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-scorsese/#i_17475

SCOTT RANDOLPH (1898-1987)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 309 mots

En 1962, le film de Sam Peckinpah, Coups de feu dans la Sierra (Ride the High Country), précédait la vague des westerns tournés en Italie et célébrait l'un des genres les plus mythiques de Hollywood, grâce à la nostalgique présence de Joël Mac Crea et surtout de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/randolph-scott/#i_17475

SENNETT MICHAËL SINNOTT dit MACK (1880-1960)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 514 mots

Acteur, réalisateur et producteur américain, né le 17-janvier 1880 à Richmond, au Canada, mort le 5 novembre 1960 à Hollywood. Père de la comédie burlesque américaine, maître du montage et de l'utilisation du rythme dans l'effet comique, Mack Sennett fut l'un des plus grands noms de Hollywood à l'ère du cinéma muet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sennett-michael-sinnott-dit-mack/#i_17475

SIGNORET SIMONE (1921-1985)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 759 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une carrière internationale »  : […] le prix d'interprétation féminine à Cannes, l'oscar de la meilleure comédienne à Hollywood et l'Academy-Awards, que Londres lui décerne pour la troisième fois. Elle tourne à Hollywood Verdict de Peter Grenville (Term of Trial, 1961), La Nef des fous de Stanley Kramer (Ship of Fools, 1965), Le Diable à trois de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simone-signoret/#i_17475

SIMMONS JEAN (1929-2010)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 752 mots

du public après son mariage avec Stewart Granger, qui a divorcé de sa première femme pour l'épouser, la firme laisse partir Jean Simmons à Hollywood, où son mari est lui-même appelé, pour jouer dans Androcles and the Lion sous la direction de Gabriel Pascal. Le tournage reporté, Rank profite de l'occasion pour revendre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-simmons/#i_17475

SIODMAK ROBERT (1900-1973)

  • Écrit par 
  • Michael BARSON, 
  • Universalis
  •  • 1 178 mots

), Les Tueurs (The Killers) et Pour toi j’ai tué (Criss Cross). Avec d’autres cinéastes tels que Paul Leni ou Karl Freund, il fut l’un des introducteurs de l’expressionnisme dans le cinéma hollywoodien, en privilégiant le genre du film noir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-siodmak/#i_17475

SIRK DOUGLAS (1897-1987)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 2 104 mots
  •  • 1 média

Douglas Sirk a conquis sa place dans l'histoire du cinéma américain avec une série de mélodrames réalisés dans les années 1950 pour les studios Universal. Produits par Ross Hunter, interprétés par une manière de « troupe » au sein de laquelle se détachent les noms de Rock Hudson, Robert Stack, Dorothy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/douglas-sirk/#i_17475

SPIEGEL SAM (1903-1985)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 698 mots

territoire polonais, le jeune Spiegel arrive aux États-Unis en 1925. Là, à l'image de nombreux réalisateurs, il entre dans les premiers studios hollywoodiens comme conseiller pour les versions étrangères (c'était l'époque des films tournés en double version). Après avoir fait ses classes à la M.G.M., il devient aux studios Universal le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sam-spiegel/#i_17475

SPIELBERG STEVEN (1946-    )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 702 mots
  •  • 1 média

de la mer (Jaws, 1975), les spectateurs ne se doutent pas qu'avec Steven Spielberg s'ouvre une nouvelle ère de l'histoire d'Hollywood. Au-delà des records absolus de recettes, des budgets vertigineux, des stratégies de marketing, des performances technologiques, c'est un nouvel état d'esprit qui s'installe, à tel point […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steven-spielberg/#i_17475

STANWYCK BARBARA (1907-1990)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 669 mots

autour de la cheville, Barbara Stanwyck irradie une énergie peu commune au service de la destruction qu'elle met en œuvre. Elle devient l'actrice la mieux payée de Hollywood et enchaîne film sur film sans retrouver pourtant de rôle aussi « écrit », à l'exception de Raccrochez, c'est une erreur, de A. Litvak, qui lui vaut une nomination à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barbara-stanwyck/#i_17475

STARS ET VEDETTES

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 3 603 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Essai de définition »  : […] . Et quand les fondateurs de la Paramount, installés à Hollywood, établirent leur succès sur le slogan : Famous players in the most famous plays (« Des acteurs connus dans les pièces les plus célèbres »), la vedette de la scène devenait, en tant que catégorie, vedette de l'écran (1914). Les firmes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stars-et-vedettes/#i_17475

STEINER MAX (1888-1971)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 242 mots

Le compositeur américain d'origine autrichienne Max Steiner fut, dans les années 1930 et 1940, un des principaux compositeurs de musique de film d'Hollywood, aux côtés d'autres Européens émigrés – l'Autrichien Erich Wolfgang Korngold, le Hongrois Miklós Rózsa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-steiner/#i_17475

STEWART JAMES (1908-1997)

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 1 000 mots
  •  • 2 médias

Maigre, extraverti, adolescent attardé, souvent bafouillant et gesticulant, James Stewart ne correspondait pas à l'idée préconçue du séducteur hollywoodien, ni même du bon comédien. Il fut pourtant adulé par la critique autant que par le public, et Kim Novak le désigna comme son partenaire « le plus sexy ». Père de famille tranquille, il fut l'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-stewart/#i_17475

STROHEIM ERIC VON (1885-1957)

  • Écrit par 
  • Denis MARION
  •  • 1 254 mots
  •  • 3 médias

Stroheim s'est fait connaître simultanément comme scénariste, metteur en scène et vedette en reconstituant à Hollywood l'Europe du début du siècle avec un souci exacerbé du réalisme dans le détail. Il prête des aventures de feuilleton à un aristocrate cynique, abusant du prestige de l'uniforme, avec lequel le public n'hésite pas à l'identifier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-von-stroheim/#i_17475

STURGES PRESTON (1898-1959)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 931 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le temps des scénarios »  : […] dans l'aviation, son retour en Amérique et l'échec de son premier mariage avec une riche héritière, Sturges se lance dans l'écriture théâtrale. Sa seconde pièce, Strictly Dishonorable (1929), est un vrai succès et lui ouvre les portes de Hollywood où il devient rapidement l'un des meilleurs scénaristes de la Paramount (studio de Cecil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preston-sturges/#i_17475

SWANSON GLORIA (1899-1983)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 157 mots
  •  • 1 média

d'un film Essanay, par simple curiosité (1913) : trois ans plus tard, elle épouse Wallace Beery et ils partent ensemble à Hollywood, où le célèbre acteur a accepté d'être engagé par Mack Sennett à condition que sa femme le soit aussi. Elle ne sera jamais une « Bathing Beauty », contrairement à une légende longtemps répandue, mais paraîtra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gloria-swanson/#i_17475

TAXI DRIVER, film de Martin Scorsese

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 898 mots

avant de s'investir dans le cinéma (et d'apprendre le métier dans le sillage du roi de l'efficacité à petit budget, Roger Corman), la reconnaissance artistique arrivait d'Europe. Le triomphe du « Nouvel Hollywood », après les succès au box-office de L'Exorciste (The Exorcist, 1973) de William Friedkin, du Parrain (The Godfather, 1972) de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taxi-driver/#i_17475

TAYLOR ELIZABETH (1932-2011)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 565 mots
  •  • 4 médias

Des nombreux « enfants prodiges » qu'Hollywood a élevés au rang de star, Elizabeth Taylor est celle qui aura connu la carrière la plus longue, s'étendant sur plus de quarante ans – et également la plus brillante. Enfant-star débutant entre autres dans la série des Lassie, elle passe aisément le cap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elizabeth-taylor/#i_17475

TEMPLE SHIRLEY (1928-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 506 mots
  •  • 1 média

L’actrice américaine Shirley Temple accéda au rang de star internationale dès l’âge de sept ans : les comédies qu’elle tourna dans les années 1930 étaient alors les productions les plus rentables du cinéma hollywoodien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shirley-temple/#i_17475

TIOMKIN DIMITRI (1894-1979)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 506 mots

Après la grande crise de 1929, la situation devient difficile à New York. Les Tiomkin partent en 1930 pour Hollywood, qui est relativement épargné par la récession économique. Entre 1930 et 1940, la manufacture hollywoodienne tourne en effet à plein régime : chaque studio, à l'affût de la nouvelle mode et du nouveau visage à propulser, produit un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimitri-tiomkin/#i_17475

TITANIC, film de James Cameron

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 882 mots

2 : Judgment Day (1991). Sa tendance à la démesure mettra plus d'une fois le budget de la production en péril. En 1997, Titanic dépasse toutes les prévisions. Il remporte haut la main le titre de « film le plus cher de l'histoire hollywoodienne », mais aussi onze Oscars, égalant le record de Ben-Hur (1959), de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titanic-james-cameron/#i_17475

TITANIC (J. Cameron)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 428 mots

Titanic est le film type pour Guiness Book of Records. Dans un système hollywoodien en proie à une périlleuse inflation des coûts, il représente le plus gros investissement jamais consenti. C'est un blockbuster, ainsi que l'on appelle les films « porteurs » qui fracassent le box-office par leur succès immédiat. Avant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titanic-j-cameron/#i_17475

TOURNEUR JACQUES (1904-1977)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 1 357 mots
  •  • 1 média

fut d'abord « un artisanat épuré, le ferme classicisme d'un technicien qui ne se voulait pas auteur („Je suis un cinéaste moyen“) et avait intériorisé tous les canons du cinéma hollywoodien » (Des enfants et des monstres). Et Jean-Claude Biette de surenchérir dans Poétique des auteurs : « Nul ne se révolta moins contre ses conditions de travail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-tourneur/#i_17475

TRACY SPENCER (1900-1967)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 842 mots

Acteur de cinéma américain, né le 5 avril 1900 à Milwaukee, dans le Wisconsin, mort le 10 juin 1967 à Beverly Hills, en Californie, Spencer Tracy, doté d'un physique massif et de traits épais à la Gabin, fut l'un des plus grands acteurs hollywoodien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spencer-tracy/#i_17475

TRAUNER ALEXANDRE (1906-1993)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 625 mots

: c'est à lui qu'on doit l'idée du bain turc, édifié avec les moyens du bord dans une poissonnerie marocaine, pour pallier une subite pénurie de costumes ! On le réclame à Hollywood : il travaille avec Howard Hawks (La Terre des pharaons, 1955), Stanley Donen (Chérie, recommençons, 1960), Anatol Litvak (La Nuit des généraux, 1967), John […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-trauner/#i_17475

TRUMBO DALTON (1905-1976)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 612 mots
  •  • 1 média

Né à Montrose dans le Colorado (États-Unis) et mort à Hollywood, Dalton Trumbo est célèbre pour avoir été l'un des « Dix d'Hollywood », c'est-à-dire l'une des principales victimes de la « chasse aux sorcières » qui s'abattit au cours des années 1950 sur l'industrie cinématographique américaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dalton-trumbo/#i_17475

TURNER LANA (1921-1995)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 553 mots

toutes deux s'installent à Los Angeles où, d'après la légende, la starlette aux cheveux d'or est « découverte » à la fontaine à soda d'un drugstore par un journaliste de Hollywood spécialisé dans le cinéma. Elle décroche ainsi un petit rôle dans le film They Won't Forget (La ville gronde, 1937) produit par la Warner Bros et réalisé par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lana-turner/#i_17475

TWENTIETH CENTURY FOX

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 961 mots

William Fox, né en Hongrie en 1879, d'abord propriétaire d'un important circuit de salles de cinéma dans la région de New York, puis distributeur de films, devient producteur et s'installe à Hollywood dès 1914. À ses débuts dans la production, il lance la star Theda Bara – considérée comme la première vamp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/twentieth-century-fox/#i_17475

UNITED ARTISTS

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 974 mots

Un producteur important de l'époque, dirigeant de la M.G.M., salua la naissance de United Artists, en 1919, par ces mots : « Voici les fous qui prennent la direction de l'asile. » La nouvelle société tenait à la prétention de quelques grandes stars de l'époque de devenir leur propre producteur et de conquérir leur indépendance vis-à-vis des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/united-artists/#i_17475

UNIVERSAL

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 041 mots

indépendants au sein d'une structure de distribution commune, qu'il nomme Universal. Après en avoir pris le contrôle, il s'installe près de Los Angeles. Là, sur une centaine d'hectares, il construit en 1915 un grand studio qui a continué d'exister jusqu'à nos jours, avec une superficie encore plus grande. C'est Universal City, devenue bien vite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universal/#i_17475

VALENTINO RUDOLPH (1895-1926)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

alias Rudolph Valentino, émigre en 1913 aux États-Unis, où il exerce les métiers de jardinier, plongeur et danseur de vaudeville. En 1918, il part pour Hollywood, où il interprète des petits rôles jusqu'en 1921, date à laquelle il incarne Julio dans The Four Horsemen of the Apocalypse (1921, Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse). Rudolf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolph-valentino/#i_17475

VOLTE-FACE,, film de FACE/OFF

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 981 mots

partisan d'un « cinéma chinois qui prendrait ses racines, non dans la culture chinoise, mais dans le cinéma hollywoodien et le système de représentation occidental » (O. Assayas, Cahiers du cinéma, 1999) ; en fait, c'est à partir du croisement des deux cultures qu'il fabrique son style propre, fait de reprise et de recyclage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volte-face-film-de-face-off/#i_17475

WALSH RAOUL (1887-1980)

  • Écrit par 
  • Christophe MERCIER
  •  • 2 233 mots

Howard Hawks, Raoul Walsh est le troisième grand cinéaste classique de l'âge d'or de Hollywood. À l'instar de Ford ou de Hawks, il ne s'est pas cantonné dans un genre ; il est toutefois resté fidèle à ses thèmes personnels, au fil des divers scénarios imposés par les studios. Comme eux, il fut un important réalisateur du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raoul-walsh/#i_17475

WARNER BROS

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 083 mots
  •  • 1 média

Warner Bros est une des plus célèbres majors hollywoodiennes, une des plus représentatives aussi par ses origines, son évolution et son intégration à l'ère de la télévision et d'Internet. Elle est née sous la forme d'une petite affaire familiale, réunissant quatre frères issus de l'immigration juive d'Europe centrale : Harry ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/warner-bros/#i_17475

WAXMAN FRANZ (1906-1967)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 229 mots

au moment où sa notoriété s'affirme, Waxman est contraint de quitter en 1934 une Allemagne dans laquelle il n'a plus sa place en tant qu'artiste juif. Après un bref passage à Paris et à Londres, il se fixe à Hollywood, capitale mondiale du cinéma. Engagé par la firme Universal, il écrit la musique de The Bride of Frankenstein ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-waxman/#i_17475

WELLMAN WILLIAM (1896-1975)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 465 mots
  •  • 1 média

Comme John Ford, Raoul Walsh et Howard Hawks, William Wellman est l'un de ces pionniers qui ont marqué l'âge d'or du cinéma hollywoodien. À vingt-trois ans, il interprète, au côté du prestigieux Douglas Fairbanks, Knickerbocker Buckaroo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-wellman/#i_17475

WILDER BILLY (1906-2002)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 2 402 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Vienne à Hollywood »  : […] Depuis 1937, Wilder est un employé du studio Paramount, c'est-à-dire de la compagnie la plus inventive et la plus raffinée de Hollywood. Le studio de Lubitsch et de Cecil B. DeMille est aussi celui de Preston Sturges, futur auteur des Voyages de Sullivan et surtout premier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/billy-wilder/#i_17475

WILLIAMS ESTHER (1921-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 450 mots
  •  • 1 média

Johnny Weissmuller, célèbre depuis qu'il incarne le rôle de Tarzan au cinéma. Bientôt, elle signe un contrat avec la Metro-Goldwyn-Mayer. Le studio va calquer sa carrière cinématographique sur celle de la star hollywoodienne et ancienne championne olympique de patinage artistique Sonja Henie, et présenter la nouvelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esther-williams/#i_17475

WILLIAMS JOHN (1932-    )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 474 mots
  •  • 1 média

Cinq oscars, un nom inséparable de Star Wars et des aventures d'Indiana Jones : compositeur, arrangeur et chef d'orchestre, l'Américain John Williams s'est affirmé comme un des maîtres de la musique hollywoodienne. Dans les années 1970, Hollywood voit le retour des superproductions et des « films […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-williams/#i_17475

WOO JOHN (1946-    )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 019 mots

une comptine à un enfant qu'il tient dans ses bras et un face-à-face où deux hommes se mettent en joue à bout portant avec le même revolver. Cette imagerie au lyrisme à la fois désabusé et éclatant fait de John Woo un des artistes les plus convoités par Hollywood. Il y réalise en 1993 Hard Target, un road movie explosif et sans réelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-woo/#i_17475

WOOD NATALIE (1938-1981)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 676 mots

Les acteurs de Hollywood, dans les années 1940, prétendaient avec ironie qu'il fallait s'abstenir de jouer avec « un chien ou un enfant » ! Orson Welles en fit l'expérience dans un film intitulé Demain viendra toujours d'Irving Pichel (1946), car sa petite partenaire avait selon lui « un talent terrifiant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/natalie-wood/#i_17475

WYLER WILLIAM (1902-1981)

  • Écrit par 
  • Jacques SICLIER
  •  • 871 mots
  •  • 2 médias

En 1948 — on venait de découvrir, en France, les films tournés à Hollywood depuis 1940 par William Wyler —, André Bazin écrivit pour les numéros 10 et 11 de La Revue du cinéma de Jean George Auriol, une étude restée exemplaire : « William Wyler, ou le Jansénisme de la mise en scène ». Cette étude fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-wyler/#i_17475

ZANUCK DARRYL F. (1902-1979)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 929 mots

fut un de ces « nababs » qui régnèrent sur l'industrie cinématographique américaine et firent de l'âge d'or hollywoodien une période d'une richesse artistique exceptionnelle. Comme Louis B. Mayer, Jack Warner, William Fox, Irving Thalberg et David Selznick, Darryl Zanuck est à l'origine de dizaines de chefs-d'œuvre dont les titres jalonnent l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/darryl-f-zanuck/#i_17475

ZINNEMANN FRED (1907-1997)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 745 mots

En 1942, la M.G.M. confie à Fred Zinnemann la réalisation de longs-métrages. Il met en scène sept films à petit budget, dont The Seventh Cross (La Septième Croix, 1944) et The Search (Les Anges marqués, 1947), qui lui vaut d'être cité pour l'oscar. En 1949, il signe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fred-zinnemann/#i_17475

Voir aussi

Pour citer l’article

Francis BORDAT, « HOLLYWOOD », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hollywood/