SVINDAL AKSEL LUND (1982- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Champion norvégien de ski alpin, Aksel Lund Svindal est capable de briller dans toutes les disciplines ou presque. Ce skieur polyvalent a notamment remporté la Coupe du monde en 2007 et en 2009 ; il fut médaillé d'or dans le super-géant aux jeux Olympiques de Vancouver en 2010.

Né le 26 décembre 1982 à Løerenskog, Aksel Lund Svindal reçoit de ses parents, adeptes de la glisse, une paire de skis pour son troisième anniversaire et dispute ses premières compétitions dès l'âge de neuf ans. Inscrit dans un lycée de la ville d'Oppdal, une station de sports d'hiver qui accueille des épreuves de slalom de Coupe du monde, l'adolescent peut mener de front études et entraînements techniques sur les pistes. Il décroche ainsi le titre national en slalom chez les moins de seize ans et se voit sélectionné dans l'équipe norvégienne junior. Il enlève quatre médailles, dont une en or dans le combiné, lors des Championnats du monde junior en 2002.

Il débute sur le circuit de la Coupe du monde lors de la saison 2002-2003, puis se fait remarquer en mars 2005, lors des Championnats du monde de Bormio (Italie), où il obtient la médaille d'argent dans le combiné, devancé par l'Autrichien Benjamin Raich. Cette médaille lance réellement sa carrière, et il devient l'un des skieurs polyvalents les plus réguliers. Ainsi, à l'issue de la saison 2005-2006, il est deuxième du classement général de la Coupe du monde que remporte Benjamin Raich.

La saison 2006-2007 voit le plein épanouissement d'Aksel Lund Svindal. Aux Championnats du monde d'Åre, en février 2007, il gagne la descente et le slalom géant ; puis il conquiert de haute lutte le globe de cristal récompensant le vainqueur de la Coupe du monde, à l'issue des finales à Lenzerheide (Suisse) où il remporte la descente, le super-géant et le slalom géant.

Mais, après un début de saison prometteur, Svindal chute en novembre 2007 lors d'une descente d'entraînement. Souffrant d'une grave blessure à l'abdomen et de fractures au visage, il demeure éloigné des pistes pendant onze mois.

De retour, il se distingue aux Championnats du monde de Val-d'Isère, en février 2009 : il s'adjuge la médaille de bronze dans le super-géant remporté par le Suisse Didier Cuche ; surtout, auteur d'une descente remarquable, il parvient à résister dans le slalom au retour tonitruant du Français Julien Lizeroux et remporte la médaille d'or dans le super-combiné. À l'issue d'une magnifique saison 2008-2009 et de finales à Åre où il gagne la descente et se classe deuxième du super-géant, il remporte de nouveau la Coupe du monde, en devançant son rival Benjamin Raich de 2 points seulement, soit le plus petit écart de l'histoire.

Aux jeux Olympiques de Vancouver, en 2010, Aksel Lund Svindal participe à quatre épreuves et s'adjuge trois médailles : le 15 février, il obtient la médaille d'argent dans la descente remportée par le Suisse Didier Défago ; le 19, il gagne le super-géant ; le 23, il s'adjuge la médaille de bronze dans le slalom géant.

En 2011, il obtient la médaille d’or dans le combiné des Championnats du monde de Garmisch-Partenkirchen. En 2013, aux Championnats du monde de Schladming (Autriche), il remporte la descente et obtient la médaille de bronze dans le super-géant.

Deuxième de la Coupe du monde à l’issue de la saison 2012-2013, Aksel Lund Svindal affiche de solides ambitions pour les jeux Olympiques de Sotchi, en 2014. Mais il ne parvient pas à les concrétiser, son meilleur résultat étant une quatrième place dans la descente ; en outre, malade, il quitte la Russie avant la fin des compétitions, renonçant à participer au slalom géant.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Anthony G. CRAINE, « SVINDAL AKSEL LUND (1982- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/aksel-lund-svindal/