AHN HYUN-SOO, puis AHN VIKTOR (1985- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Patineur de vitesse sur piste courte (short-track), Ahn Hyun-soo (puis Viktor Ahn) a connu une double réussite olympique, ponctuée par un parcours personnel original. Sous le nom d’Ahn Hyun-soo, il fut une des vedettes des jeux Olympiques de Turin, en 2006, où il remporta trois médailles d'or et une médaille de bronze pour la Corée du Sud. Puis, désormais dénommé Viktor Ahn, il s’adjugea encore trois médailles d’or et une médaille de bronze aux jeux Olympiques de Sotchi, en 2014, cette fois pour la Russie.

Viktor Ahn

Viktor Ahn

Photographie

Aux jeux Olympiques d'hiver de Sotchi, en 2014, Viktor Ahn a brillé en short-track, remportant trois médailles d'or et une médaille de bronze. Ces médailles sont venues grossir la récolte de la Russie de manière un peu artificielle : en effet, ce patineur avait déjà obtenu trois médailles... 

Crédits : H. Zwei/ Corbis

Afficher

Né le 23 novembre 1985 à Séoul, Ahn Hyun-soo s'initie au short-track à l'âge de huit ans, suivant l'exemple de son compatriote Chae Ji-hoon, qui obtiendra une médaille d'or et une médaille d'argent aux jeux Olympiques de Lillehammer, en 1994. Son gabarit ramassé (1,64 m, 54 kg) est parfaitement adapté aux épreuves sur piste courte, ce qui lui permet de se jouer des virages serrés et d'atteindre des vitesses élevées. En 2002, il est champion du monde junior au classement général et deuxième des Championnats du monde senior au classement général. Sélectionné pour participer aux jeux Olympiques de Salt Lake City cette année-là, il déçoit ses supporters. Dans l'Utah, il est un des protagonistes d'une des plus célèbres courses de short-track de l'histoire olympique, le 1 000 mètres : durant la finale, le Chinois Li Jiajun chute et entraîne avec lui tous ses concurrents, à l'exception de l'Australien Steven Bradbury, alors distancé par le peloton et qui obtient de ce fait la plus inattendue des médailles d'or ; Ahn Hyun-soo, quant à lui, est quatrième. Par la suite, Ahn Hyun-soo se voit disqualifié dans le 1 500 mètres – une décision discutable qui profite à l'Américain Apolo Ohno – et quitte donc Salt Lake City sans médaille.

Pendant la saison 2003, il se trouve à son meilleur niveau, battant les records du monde du 1 500 mètres et du 3 000 mètres. Surtout, il décroche le premier de ses cinq titres consécutifs de champion du monde au classement général (2003, 2004, 2005, 2006, 2007).

Lo [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification

Pour citer l’article

« AHN HYUN-SOO, puis AHN VIKTOR (1985- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ahn-hyun-soo/