ACCORD DU VENDREDI SAINT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Entre la partition de l'Irlande, en 1921, qui maintient six comtés du nord de l'Ulster au sein du Royaume-Uni, et la conclusion de l'accord de paix du 10 avril 1998, la province autonome d'Irlande du Nord a été le théâtre d'un des plus longs conflits qu'aura connus l'Europe moderne. À l'image de la lutte ancestrale entre l'Irlande catholique et la Grande-Bretagne protestante, ce conflit, alimenté par les discriminations que subit la forte minorité catholique et nationaliste d'Irlande du Nord, est à la fois guerre d'indépendance et guerre de religion. À la fin des années 1960, la montée de l'agitation catholique aboutit à l'envoi de l'armée britannique dans la province, dont l'administration est rattachée à Londres en 1972. Aux attentats de l'Armée républicaine irlandaise (I.R.A.) répondent les violences des milices protestantes. Londres et Dublin s'associent alors dans la recherche de la paix, dont le processus, engagé en 1993, aboutit en avril 1998 à l'Accord du vendredi saint. Approuvé par référendum le mois suivant, celui-ci prévoit l'autodétermination des habitants d'Irlande du Nord, la création d'institutions autonomes et le désarmement de la province. La réticence de l'I.R.A. à désarmer est finalement vaincue par le climat de lutte antiterroriste créé par les attentats commis le 11 septembre 2001 aux États-Unis et par la volonté de Dublin et Londres de sauver le processus de paix : l'I.R.A. renonce à la lutte armée et à la violence en juillet 2005. Deux ans plus tard, le 8 mai 2007, le gouvernement régional d'union prévu par l'Accord du vendredi saint, réunissant la majorité protestante et la minorité catholique, est formé.

—  Christophe PÉRY

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

19 janvier 2019 • Royaume-Uni • Attentat en Irlande du Nord.

Une voiture piégée explose devant un tribunal à Londonderry, sans faire de victime. Les enquêteurs mettent en cause la Nouvelle Armée républicaine irlandaise (New IRA), branche dissidente de l’IRA. Cet attentat avive la crainte de remise en cause de l’accord du vendredi saint signé en décembre [...] Lire la suite

10 avril 2018 • Royaume-Uni • Anniversaire de l’accord de paix en Irlande du Nord.

À l’occasion des cérémonies du vingtième anniversaire de l’accord du vendredi saint qui avait mis fin au conflit en Irlande du Nord, ses principaux initiateurs, l’ancien président américain Bill Clinton et les anciens Premiers ministres britannique et irlandais Tony Blair et Bertie Ahern, réunis à [...] Lire la suite

7-26 mars 2007 • Royaume-Uni • Élections provinciales en Irlande du Nord et accord de gouvernement.

la conclusion d'un accord entre leurs deux formations en vue de la constitution d'un gouvernement commun dans les six semaines. En octobre 2006, le Royaume-Uni et l'Irlande étaient convenus de rétablir en mars 2007 les institutions autonomes de la province – mises en place à la suite des accords dits du vendredi saint d'avril 1998, mais suspendues par Londres en octobre 2002 –, à la condition que les deux formations s'entendent.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Christophe PÉRY, « ACCORD DU VENDREDI SAINT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/accord-du-vendredi-saint/