ACCIUS (-170-? -86)

Lucius Accius (parfois aussi écrit Attius) est, sans nul doute, le plus grand poète tragique romain. Il était fils d'un affranchi qui avait reçu un lot de terre près de Pisaurum, en Ombrie. On pense qu'il connut Pacuvius et qu'il lui aurait lu, à Tarente, le texte de sa première tragédie. Il ne fréquenta pas le cercle des Scipions ; mais, en revanche, il appartint au collège des poètes où son autorité fut grande. Sa production littéraire est très importante. On possède les fragments de quarante-cinq tragédies (dont Atrée, Philoctète, Télèphe, Clytemnestre) et de deux « prétextes », c'est-à-dire des tragédies à sujet romain, Brutus et Decius. Accius composa également des ouvrages didactiques sur l'histoire de la poésie grecque et romaine (Didascalia) et sur la technique littéraire (Pragmatica). Les sujets qu'il choisit au théâtre, empruntés aux Grecs (à Sophocle, à Eschyle, mais surtout à Euripide), manifestent un goût prononcé pour le cycle troyen.

Après Accius, ce n'est que sous l'Empire, avec Ovide et Sénèque, que l'on reparlera de tragédie.

—  Élizabeth BINE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Élizabeth BINE, « ACCIUS (-170-? -86) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/accius/