MERIKANTO AARRE (1893-1958)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le compositeur finlandais Aarre Merikanto apparaît comme le principal représentant du modernisme finlandais des années 1920. Il se heurtera pourtant de son vivant à l'incompréhension de la part de l'establishment musical de son pays, qui rejettera ses œuvres les plus novatrices, ce qui bridera son génie créateur, le conduira à détruire ou à mutiler certaines de ses compositions et à adopter une démarche plus académique.

Né le 29 juin 1893 à Helsinki, Aarre Merikanto est le fils de l'organiste, chef d'orchestre et compositeur Oskar Merikanto (1868-1924). En 1911, il entame ses études musicales au conservatoire d'Helsinki, où il a notamment pour professeur Erkki Melartin ; il les poursuit au conservatoire de Leipzig (1912-1914), où son père avait également étudié. Avant son départ pour l'Allemagne, Aarre Merikanto a terminé Helena, un mélodrame en un acte dont il détruira plus tard la partition. À Leipzig, Aarre Merikanto a pour maîtres Stephan Krehl et, surtout, Max Reger, qui lui apprend l'art du contrepoint ; mais il y a plus important : Reger fait comprendre au jeune Merikanto qu'un musicien n'arrive jamais au sommet de son art sans technique. Merikanto regagne la Finlande en 1914 puis, en 1915 et 1916, complète ses études à Moscou sous la direction de Sergueï Vasilenko. C'est dans une Finlande renaissante sur le plan culturel – le pays se libère à cette époque de l'emprise russe – que Merikanto entame sa carrière de compositeur. Il écrit son Premier Concerto pour piano (1913), son Premier Concerto pour violon (1915), la suite symphonique Lemminkäinen (1916), sa Première Symphonie (1914-1916), dédiée à son père, son Premier Concerto pour violoncelle (1919), et sa Deuxième Symphonie, sous-titrée « Sotasinfonia » (« Symphonie de guerre », 1918).

Entre 1920 et 1922, il écrit un opéra en trois actes, Juha, drame triangulaire entre un mari, Juha, son épouse Marja et le séducteur Shemeikka. Avec cette œuvre, composée pour la soprano finlandaise Aï [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « MERIKANTO AARRE - (1893-1958) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/aarre-merikanto/