À DÉFAUT DE GÉNIE (F. Nourissier)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Il se peut que, arrivés au soir de leur existence, la plupart des écrivains aient la tentation de devenir l'ultime et unique sujet de leur œuvre. Les uns dans le but d'ériger eux-mêmes leur tombeau, sinon leur mausolée : ce syndrome de Chateaubriand a souvent frappé la littérature française. Les autres, en refaisant le trajet de leur enfance et de leur jeunesse, dans l'espoir de conjurer la mort. Malgré ses 660 pages purement autobiographiques, À défaut de génie (Gallimard, Paris, 2000) ne répond pourtant pas à de telles finalités. Loin d'être la rêverie crépusculaire d'un être en paix avec lui-même, ce livre se veut de révolte et de combat.

À l'approche de la septantaine, en effet, François Nourissier a été atteint de la maladie de Parkinson, « Miss P. », comme il la surnomme pudiquement. Lui, le fervent d'équitation et de l'impeccable maintien qu'elle exige, le voilà peu à peu changé en pantin trémulant, droit sorti d'un film de Max Linder. Jadis invité recherché des soirées et des salons mondains, le voilà cloué au fond des canapés, vrillé au seuil des portes, se raccrochant au premier bras venu, guettant avec angoisse le plat tendu par le maître d'hôtel, surprenant dans le regard d'autrui la gêne et presque le reproche que suscite sa démarche « pâté de foie ». Mais surtout, lui pour qui être écrivain aura représenté une certaine façon de vivre, le voilà comme amputé de l'écriture et contraint d'arracher les mots, en tâtonnant, aux touches d'une vieille Hermès 30, modèle 1958.

Bien plus récit d'une survie que mémoires d'une vie, À défaut de génie est conçu dans le but d'accumuler les souvenirs, afin de sauver du naufrage du corps les derniers vestiges d'une âme : « Ce texte n'a pour ambition que d'arrêter l'hémorragie, colmater la fuite, irriguer à nouveau une chair vive, feindre de nourrir ma mémoire. Je jette des souvenirs à mon livre comme on jette des bouts de gras aux chiens. Bouffe ! Bo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : agrégé de lettres modernes, ancien élève de l'École normale supérieure

Classification

Pour citer l’article

Philippe DULAC, « À DÉFAUT DE GÉNIE (F. Nourissier) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/a-defaut-de-genie/