Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

Vacuolisation

  • Nom féminin singulier

Définition

  1. en pathologie, formation de vacuoles dans l'organisme

"vacuolisation" dans l'encyclopédie

  • VACUOLE VÉGÉTALE

    • Écrit par Paul MAZLIAK
    • 4 530 mots

    La cellule végétale typique (cellule foliaire, cellule corticale de racine ou de tige) renferme une grande vacuole centrale, ce qui signifie que le protoplasme de cette cellule est creusé d'une vaste dépression remplie d'une solution saline ou colloïdale diluée — le liquide vacuolaire — et bordée par une membrane simple, le tonoplaste. Certains colorants « vitaux », comme le rouge neutre, envahissent le territoire vacuolaire sans déborder du tonoplaste lorsque la cellule est vivante ; en cas de mort cellulaire, le rouge neutre envahit tout le protoplasme, qui se teinte uniformément en rose.

  • LYSOSOMES

    • Écrit par Christian de DUVE
    • 11 260 mots
    • 1 média

    Cette acidité explique le « lysosomotropisme » de très nombreux composés faiblement basiques : ils se concentrent dans les lysosomes (et dans les endosomes, voir ci-dessous) par protonation et donnent lieu à des phénomènes tels que la coloration vitale (par exemple rouge neutre, acridine orange), la vacuolisation par appel osmotique d'eau (par exemple chloroquine) et divers effets pharmacologiques.

  • MÉRISTÈMES

    • Écrit par Arlette NOUGARÈDE, Universalis
    • 17 790 mots
    • 2 médias

    Peu après, une importante vacuolisation centrale progresse. Dans le cas des inflorescences en capitule, les bractées de l'involucre qui succèdent aux feuilles naissent par des dédifférenciations locales latérales, sans soubassements. Le méristème parcourt la phase préflorale. À la fin de cette étape, un manchon superficiel méristématique, très actif, recouvre une moelle centrale vacuolisée.

  • BASIDIOMYCÈTES

    • Écrit par Patrick JOLY
    • 35 342 mots
    • 4 médias

    Lorsque la baside mûre apparaît cloisonnée (clavaires du genre Clavulina, par exemple), c'est par une édification postméiotique de cloisons « secondaires », contemporaine de la vacuolisation qui accompagne la migration des noyaux haploïdes vers les basidiospores. Comme chez les Ascomycètes, la méiose est souvent suivie d'une mitose surnuméraire qui porte à huit le nombre des noyaux haploïdes de la baside ; mais, fréquemment, quatre d'entre eux dégénèrent ; les noyaux survivants migrent chacun, au travers d'un stérigmate, vers les jeunes basidiospores, qui sont en général au nombre de quatre.

  • TUMEURS ET GALLES VÉGÉTALES

    • Écrit par Jean ROUSSAUX
    • 35 482 mots
    • 5 médias

    Dans les galles âgées, les cellules nourricières présentent des altérations cytologiques, signe de leur dégénérescence (vacuolisation, figures myéliniques, etc.). Dans de nombreux cas, on a pu mettre le détournement trophique en relation avec la production de cytokinines par le parasite mais de nombreuses autres substances (auxines, amino-acides, protéases, composants de la salive du cécidogène.

Recherche alphabétique

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.