Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

Uléma

  • Nom masculin singulier

Définition

  1. docteur de la loi, juriste et interprète du Coran dans les pays musulmans

Synonyme

  1. ouléma

"uléma" dans l'encyclopédie

  • OULÉMAS, OULAMAS ou ULÉMAS

    • Écrit par Yvon LINANT DE BELLEFONDS, Guy MONNOT
    • 14 596 mots

    Plutôt qu'oulémas, ou encore « ulémas », on devrait écrire : oulamas. Le mot n'est en effet que la transposition en français de l'arabe ‘ulamā', pluriel de ‘ālim, « savant ». Déjà présent dans le Coran en un sens général, ce terme a progressivement reçu dans l'islam une acception technique. Très tôt sans doute, il désigne l'homme qui a acquis le « savoir » fondamental dans la communauté, c'est-à-dire la connaissance matérielle du Coran et des traditions prophétiques.

  • IRAN RÉVOLUTION CONSTITUTIONNELLE EN

    • Écrit par Jean CALMARD
    • 5 846 mots

    Cette politique pro-russe entraîne l'hostilité des marchands et des uléma contre le vizir Aminossoltān (déjà vizir sous Nāseroddin Shāh) et sa destitution en 1903. À une période d'agitation fait suite la nomination du vizir réactionnaire Eynoddowlè ainsi que celle du Belge Naus à des fonctions multiples (1904). Alors que les provinces continuent à s'agiter, à Téhéran l'alliance marchands-uléma contre l'influence belgo-russe menace de plus en plus le pouvoir (1905).

  • NĀSERODDIN SHĀH (1831-1896)

    • Écrit par Jean CALMARD
    • 5 731 mots

    Entretenue par les uléma, elle aboutit à la révolte contre la concession du monopole des tabacs persans à un sujet britannique (1891-1892). L'association marchands-uléma obtient l'annulation de la concession (contre paiement d'un lourd dédit) ; c'est le premier recul important du pouvoir qādjār devant les forces d'opposition. Alors que Nāseroddin Shāh s'apprêtait à fêter le jubilé de son règne (cinquante années lunaires), il fut assassiné par un disciple de Djamāloddin al-Afghāni (1er mai 1896).

  • ‘ABBĀS MIRZĀ (1789-1833)

    • Écrit par Jean CALMARD
    • 2 228 mots

    En dépit de l'opposition persistante de ses frères et de certains uléma, ce prince constitua, avec l'aide de transfuges de l'armée du tsar, d'officiers français et anglais, un embryon d'armée moderne. Mais, malgré des succès initiaux, ses armées furent vaincues à l'issue des deux guerres russo-persanes (1803-1812 ; 1826-1827). De plus, bien qu'il ait gagné la guerre contre les Ottomans en 1821-1823, le traité d'Erzurum (1823) ne régla pas favorablement pour la Perse les questions frontalières.

  • QĀDJĀR LES (1794-1925)

    • Écrit par Jean CALMARD
    • 7 203 mots

    les résurgences du conflit frontalier avec l'Irak naguère sous contrôle ottoman), la « bourgeoisie » marchande poussée par les uléma se souleva contre les concessions étrangères. La révolte des tabacs (1891-1892) marque le premier recul du pouvoir devant les exigences de l'association marchands-uléma. Lorsque Nāseroddin Shāh eut été assassiné par un disciple du réformateur musulman iranien Djamāloddin Asadābādi, dit « al-Afghāni », le mouvement constitutionnaliste aboutit en 1906 à l'octroi d'une constitution sous Mozaffaroddin Shāh (1896-1907).

Recherche alphabétique

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.