Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

Efflux

  • Nom masculin invariant en nombre

Définition

  1. écoulement d'un fluide

"efflux" dans l'encyclopédie

  • ÉLICITINES

    • Écrit par Pierre RICCI
    • 3 765 mots

    Elle implique une reconnaissance par des sites de haute affinité localisés sur la membrane plasmique, une cascade de phosphorylations, un influx de calcium qui joue le rôle de second messager pour d'autres effets (efflux de chlore et de potassium, dépolarisation de la membrane plasmique et inhibition de la pompe à protons, acidification du cytosol, activation d'une oxydase à NADPH produisant des formes réactives de l'oxygène, activation de gènes.

  • POMPES MÉTABOLIQUES

    • Écrit par René HELLER
    • 4 350 mots

    Cette pompe fonctionne souvent comme une pompe d'échange, assurant en même temps que l'efflux de sodium un influx de potassium : c'est la pompe Na-K-ATPase (elle est couplée à une hydrolyse d'ATP qui fournit l'énergie), sensible à un inhibiteur spécifique, l'ouabaïne. Dans les mitochondries et les chloroplastes, dont les membranes sont imperméables à la plupart des ions, ce sont des pompes qui assurent les échanges ioniques, alimentées par l'ATP des phosphorylations oxydatives ou des photophosphorylations.

  • AUXINES

    • Écrit par Catherine PERROT-RECHENMANN
    • 27 536 mots
    • 6 médias

    Le transport d'efflux de l'AIA apparaît plus complexe et fait intervenir plusieurs types de protéines. Ces transporteurs d'efflux jouent un rôle essentiel dans le contrôle de l'homéostasie, l'établissement de gradients de concentration localisés et le transport à longue distance de l'AIA, des lieux de synthèse situés dans la région apicale vers les racines.

  • ABSORPTION VÉGÉTALE

    • Écrit par René HELLER et Jean-Pierre RONA
    • 24 417 mots
    • 6 médias

    Les transports actifs Des transports actifs, dus à des pompes de nature enzymatique (ATPases, PPases), assurent au travers du plasmalemme ou du tonoplaste des influx ou des efflux d'ions contre leurs gradients de potentiels électrochimiques. Ce transport consomme de l'énergie généralement fournie par l'hydrolyse de l'ATP, forme de réserve énergétique la plus courante pour les cellules animales et végétales.

  • HYGIÈNE

    • Écrit par Philippe HARTEMANN, Maurice MAISONNET et Encyclopædia Universalis
    • 68 757 mots
    • 10 médias

    Ainsi, certains mécanismes de résistance des bactéries aux antibiotiques – comme les « pompes d’efflux » – sont les mêmes que pour la résistance aux désinfectants ; l’émergence de populations résistantes s’opère donc au laboratoire comme sur le terrain. Ce phénomène est amplifié par l’usage massif d’antibiotiques en élevage comme facteurs de croissance (pratique maintenant interdite dans l’Union européenne) ou celui tout aussi massif de désinfectants pour lutter contre certains parasites (poux des volailles) ou micro-organismes (Campylobacter spp.

Recherche alphabétique

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.