Pierre SERVANT

agrégé de l'Université, maître assistant à l'université de Lille-III

HARTMANN VON AUE (1160 env.-entre 1205 et 1215)

  • Écrit par 
  • Pierre SERVANT
  •  • 1 394 mots

Le premier en date des grands classiques du roman courtois en Allemagne (G. Zink). D'après les quelques témoignages littéraires qui nous sont parvenus (Wolfram d'Eschenbach, Gottfried de Strasbourg) et les renseignements qu'il nous a fournis lui-même dans ses œuvres, nous savons que Hartmann von Aue était d'origine souabe, chevalier de naissance non libre (dienstmann), ministér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hartmann-von-aue/#i_0

HEINRICH VON OFTERDINGEN (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre SERVANT
  •  • 585 mots

C'est grâce à Novalis que le nom de Heinrich von Ofterdingen a gardé aujourd'hui toute sa puissance d'évocation ; comme il veut répliquer par un roman poétique au Wilhelm Meister de Goethe, qu'il juge trop réaliste et bourgeois, ce romantique de la première génération choisit tout naturellement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-von-ofterdingen/#i_0

NIBELUNGEN

  • Écrit par 
  • Georges ZINK, 
  • Pierre SERVANT
  •  • 4 130 mots

L'origine du terme « Nibelungen » est loin d'être claire. Dans la première partie de la Chanson des Nibelungen, il désigne les rois Schilbung et Nibelung, dont les sujets sont des nains et des géants appelés eux aussi Nibelungen. Après avoir défait et tué les deux rois, Siegfried s'empare de leur trésor qui, après sa mort, passe aux mains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nibelungen/#i_0

TILL L'ESPIÈGLE (XVe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre SERVANT
  •  • 1 058 mots

À l'origine des nombreuses versions de Till Eulenspiegel, on trouve un personnage historique, attesté en Basse-Saxe au xive siècle et mort de la peste à Mölln en 1350. Les anecdotes que transmet à son sujet la tradition orale sont recueillies un siècle après sa mort à Brunswick et constituent un premier ensemble de quarante-six his […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/till-l-espiegle/#i_0