Mohammad Hassan REZVANIAN

docteur d'État ès lettres, professeur de littérature comparée aux universités de Téhéran, traducteur-expert auprès de la cour d'appel de Paris

ḤĀFIẒ DE CHĪRĀZ (1320 env.-env. 1389)

  • Écrit par 
  • Mohammad Hassan REZVANIAN
  •  • 1 280 mots

S'il est vrai que des affinités de pensée lient étroitement les écrivains majeurs d'un pays et le peuple auquel ils appartiennent, Ḥāfiẓ peut être considéré comme un exemple particulièrement remarquable à cet égard dans la littérature persane.Au mépris des contraintes religieuses et sociales qui sévissaient à cette époque de fanatisme et d'obscurantisme virulents, où les moindres écarts aux conven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hafiz-de-chiraz/#i_0

KHAYYĀM ‘UMAR (1021 env.-env. 1122)

  • Écrit par 
  • Mohammad Hassan REZVANIAN
  •  • 1 684 mots

Apprécié de son vivant dans son pays natal pour ses qualités de savant astronome, Khayyām n'a connu sa véritable vogue poétique à travers le monde – plus particulièrement dans les pays anglo-saxons – qu'à partir de 1859, année où le poète anglais Edward Fitzgerald publia son ingénieuse adaptation en vers des rubā‘iyyāt. Dès lors, une multitude de traductions faites en plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/umar-khayyam/#i_0

NIẒĀMĪ ou NEZAMÉ DE GANDJE (1140 env.-env. 1202)

  • Écrit par 
  • Mohammad Hassan REZVANIAN
  •  • 1 015 mots

La tradition littéraire iranienne veut que chaque genre ait son maître unique et irréfutable. Si Ḥāfiẓ, Khayyām et Firdūsī passent respectivement pour les plus illustres représentants du ghazal, du rubā'ī et du ḥamasa (épopée héroïque), Niẓāmī de Gandje (Nézāmi-è Gandjavi), lui, est considéré par les critiques comme celui de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nizami-nezame-de-gandje/#i_0

SA‘DI (1213?-1291)

  • Écrit par 
  • Mohammad Hassan REZVANIAN
  •  • 1 722 mots

Parmi les auteurs classiques de l'Iran, il convient de réserver une place à part à Cheikh Sa‘di de Chirāz, dont l'œuvre – en particulier le Gulistān et le Boustān – jouit depuis plus de six siècles d'une très grande popularité non seulement en Iran mais dans d'autres pays de l'Orient comme l'Inde ou la Turquie. C'est a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sa-di/#i_0