Marta DVORAK

professeur de littérature canadienne et de littératures postcoloniales à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

ATWOOD MARGARET (1939- )

  • Écrit par 
  • Marta DVORAK
  •  • 1 087 mots

Romancière, poète, nouvelliste, essayiste, satiriste et critique, Margaret Atwood est reconnue comme l'une des figures dominantes de la littérature d'expression anglaise. Elle est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages traduits dans une quarantaine de langues. Depuis des décennies, elle éclipse ses homologues canadiens également traduits dans le monde, mais moins médiatisés, tels que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/margaret-atwood/#i_0

CANADA - Arts et culture

  • Écrit par 
  • Andrée DESAUTELS, 
  • Constance NAUBERT-RISER, 
  • E.U., 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Marta DVORAK, 
  • Philip STRATFORD, 
  • Roger DUHAMEL
  •  • 24 949 mots

En deux langues, la littérature canadienne exprime l'âme d'un peuple. Les textes français antérieurs à 1760 sont pour l'essentiel des récits de voyage et constituent une « prélittérature ». Ce n'est qu'après les guerres de la conquête que les Canadiens français, coupés de leurs élites, obligés de s'adapter pour ne pas périr, doivent se défendre par la parole ou l'écrit. Journalistes et orateurs pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-arts-et-culture/#i_0

FINDLEY TIMOTHY (1930-2002)

  • Écrit par 
  • Marta DVORAK
  •  • 820 mots

Né à Toronto en 1930, Timothy Findley aspire très jeune à une vie d'artiste. Mais c'est d'abord la danse qu'il étudie avant de devenir comédien. Il joue notamment aux côtés d'acteurs comme Alec Guinness et William Hutt à Stratford, Ontario, ville qui se consacre à la production théâtrale shakespearienne. En Europe, il tourne avec des metteurs en scène tels que Peter Brook. Lorsqu'il joue dans la d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/timothy-findley/#i_0

RICHLER MORDECAI (1931-2001)

  • Écrit par 
  • Marta DVORAK
  •  • 791 mots

Romancier, essayiste, journaliste, scénariste, Mordecai Richler a longtemps été l'écrivain canadien le plus connu à l'étranger, notamment aux États-Unis et dans les autres pays de langue anglaise. Le journal québécois Le Devoir a dit de lui en 1992 que „par un curieux virage du destin, ce rejeton excentrique de la communauté juive montréalaise est devenu le principal porte-paro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mordecai-richler/#i_0